Mobilité transfrontalière

La liaison Thionville-Zoufftgen bientôt payante?

02 Février 2018 Par Paperjam.lu
Péage
Un péage sans barrière, avec des tarifs préférentiels pour les frontaliers, pourrait voir le jour – entre 2023 et 2027 – entre Thionville et la frontière luxembourgeoise. (Photo: Licence C.C.)

C’est ce que recommande le Conseil français d’orientation des infrastructures dans le cadre du projet A31 bis, tout en prônant des solutions à trouver pour les «usagers quotidiens» de cette liaison autoroutière.

Le projet A31 bis destiné à améliorer la circulation autoroutière entre Nancy et la frontière luxembourgeoise a fait ce jeudi l’objet d’une note contenue dans un rapport publié par le Conseil français d’orientation des infrastructures.

Dans celle-ci, le Conseil considère ce projet comme «prioritaire», et notamment la liaison à trois voies entre Thionville et la frontière pour laquelle il recommande «une mise en concession, qui ne devrait pas exiger de financements publics» et qui devrait dès lors prendre la forme d’un péage sans arrêt à une barrière.

Toutefois, relevant «l’importance des trajets domicile-travail sur cette section» empruntée par des dizaines de milliers de frontaliers, le Conseil français d’orientation des infrastructures relève aussi la nécessité de trouver «des solutions permettant de réduire les coûts supportés par les usagers quotidiens».

Mais aussi de privilégier des solutions de transports collectifs et de covoiturage qui devront être pleinement intégrées dans la conception du projet qui, au mieux, pourrait être mis en place entre 2023 et 2027.