Mobilité

La galère assurée jusque fin avril sur l’E411/A6

08 Novembre 2018 Par Nicolas Léonard
Le chantier devait durer 115 jours. On sera bien loin du compte. (Photo: Sofico)

Le chantier de rénovation de l’E411/A6 qui cause des problèmes énormes aux frontaliers belges, notamment, devait se terminer en décembre. La Région wallonne vient de repousser la clôture des travaux au mois d’avril. Si tout va bien...

Les milliers d’automobilistes qui passent chaque jour sur l’E411/A6 vont devoir faire preuve de patience. Entamé en septembre dernier, le chantier de réhabilitation de l’autoroute sur 18km entre Arlon et le poste-frontière luxembourgeois de Sterpenich aurait dû se terminer en décembre. Ce ne sera pas le cas.

La Région wallonne a en effet officiellement annoncé ce jeudi que l’objectif était maintenant de terminer le chantier pour... le mois d’avril 2019! Si tout va bien. Un fameux retard qui va mettre de très mauvaise humeur les frontaliers et qui aura un impact économique.

Concrètement, plusieurs mesures seront d’application pour limiter au maximum l’impact des travaux:

  • Dès la mi-décembre, vers Bruxelles, on circulera à nouveau de manière normale, avec une vitesse autorisée de 120km/h.
  • Vers Luxembourg, deux bandes de circulation seront disponibles, à vitesse réduite. Mais, pendant la période hivernale, le travail se poursuivra lorsque cela sera possible en réduisant la circulation à une seule voie. Cela toujours en dehors des heures de pointe, assure la Région.

L’ambition est donc de pouvoir continuer à travailler durant la période hivernale, là où cela sera possible techniquement.

Mais la sortie de l’hiver ne mettra pas un terme définitif aux ennuis. En 2019, il s’agira en effet de poser les couches de roulement sur toute la largeur de l’autoroute. Il faudra aussi réaliser les marquages au sol. «Les conditions de circulation sont à l’étude pour assurer la meilleure mobilité pendant cette dernière phase sur l’autoroute», conclut avec prudence la Région.