Travaux d’aménagement

La facture de la transversale de Clervaux s’envole

15 Mai 2018 Par Paperjam.lu
Clervaux
Longue de 3,7km, la transversale de Clervaux doit être achevée à l’été 2022 et coûter au final 73 millions d’euros. Contre 33 millions initialement prévus en 2011. (Crédit: Ponts et Chaussées)

Débuté en 2015 pour permettre de relier la commune à l’A7, le chantier initialement budgétisé à hauteur de 33 millions d’euros verra son coût plus que doubler pour atteindre 73 millions d’euros, selon les données dévoilées lundi en commission parlementaire.

Longue de 3,7 kilomètres et dédiée non seulement à faciliter l’accès à la zone industrielle d’Eselborn-Lentzweiler pour soulager la route nationale N18, mais aussi à relier la région à l’A7, la future transversale de Clervaux coûtera finalement plus cher que prévu. Si le budget initial, avancé en 2011, prévoyait une enveloppe de 33 millions d’euros, la facture finale s’élèvera à 73 millions d’euros, selon les chiffres avancés lundi par François Bausch (Déi Gréng), ministre du Développement durable et des Infrastructures.

Pour expliquer ce surcoût aux membres de la commission du contrôle de l’exécution budgétaire, le locataire de la Héischhaus a fait état de la nécessité de construire non seulement trois ouvrages d’art, destinés à compenser la dénivellation du terrain, la réalisation d’un barrage de compensation sur la Clerve ou bien encore la mise en place de plusieurs passages pour les animaux, mais aussi la création d’un ouvrage destiné «au franchissement d’un biotope» et l’ajout d’une piste cyclable au projet initial. Débuté en 2015, le chantier doit officiellement prendre fin à l’été 2022, selon les informations publiées sur le site de la Chambre.

Face à ce dépassement budgétaire, François Bausch assure que les Ponts et Chaussées devront à l’avenir «assurer un meilleur suivi financier des projets de construction dont le budget est entre 10 et 40 millions d’euros». Et ce afin «d’éviter de telles situations». En raison du franchissement du seuil des 40 millions d’euros, le projet a fait l’objet d’un projet de loi qui sera déposé d’ici l’été à la Chambre. Les membres de la commission de l’exécution budgétaire, pour leur part, «ont donné leur accord inofficiel pour couvrir ce surplus», selon le communiqué officiel.