Monnaies virtuelles

La CSSF prend position sur les ICO

15 Mars 2018 Par Jonas Mercier
«la CSSF reconnaît et tient à souligner que la technologie sous-jacente à ces ICO, la «blockchain technology», peut apporter certains avantages à travers son utilisation dans des activités du secteur financier», précise le communiqué publié par le régulateur.
«La CSSF reconnaît et tient à souligner que la technologie sous-jacente à ces ICO, la ‘blockchain technology’, peut apporter certains avantages à travers son utilisation dans des activités du secteur financier», précise le communiqué publié par le régulateur. (Photo: www.cssf.lu)

Après des mois de silence, le régulateur a pris position sur les levées de fonds en monnaies virtuelles, dans un communiqué publié mercredi sur son site. Il prévient les investisseurs des risques liés à ces pratiques, mais ne condamne pas pour autant la technologie de la «blockchain».

Comme beaucoup d’autres régulateurs dans le monde entier, la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) se montre très vigilante vis-à-vis des ICO (Initial Coin Offering), ces levées de fonds d’un genre nouveau qui fonctionnent par le biais de la «blockchain» et des cryptomonnaies.

«La CSSF tient à signaler que les ICO peuvent comporter des risques non négligeables et souvent imprévisibles tant pour les investisseurs professionnels que pour les consommateurs qui participent à l’appel initial de financement ou qui investissent dans les tokens sur ou à travers des plateformes spécialisées», détaille le régulateur. Et d’ajouter: «La CSSF recommande aux investisseurs d’être prudents dans leurs acquisitions.»

Parmi les risques relevés: l’«absence de protection», le «vol des tokens», ou encore les «informations trompeuses».

Avantages de la «blockchain technology»

Le régulateur luxembourgeois est par contre très ouvert quant à l’apport pour le secteur financier de la blockchain.

«Dans ce contexte, la CSSF reconnaît et tient à souligner que la technologie sous-jacente à ces ICO, la ‘blockchain technology’, peut apporter certains avantages à travers son utilisation dans des activités du secteur financier et dans des projets innovants de différentes catégories.»