Finance verte

La Bourse de Luxembourg se rapproche de Pékin

23 Janvier 2018 Par Jonas Mercier
ADBC
Les titres de l’ADBC seront les premières obligations vertes échangées sur le marché interbancaire chinois à être affichées sur le Luxembourg Green Exchange (LGX). (Photo: Bourse de Luxembourg)

Le Luxembourg Green Exchange (LGX) listera les obligations vertes de l’ADBC, la banque chinoise pour l’agriculture, à la suite d’un Memorandum of Understanding (MoU) signé vendredi 19 janvier à Pékin.

Le dispositif de la Bourse de Luxembourg dédié au financement des initiatives supportant le développement durable publiera désormais les obligations vertes émises par l’Agricultural Development Bank of China (ADBC). Le but de ce partenariat est de connecter les investisseurs internationaux avec la seconde banque d’État chinoise et l’un des principaux émetteurs de ce type de produits, tout en assurant les critères de sélection qui ont fait la renommée du LGX.

«C’est un moment historique pour la Bourse de Luxembourg», estime Robert Scharfe, le CEO de la Bourse de Luxembourg, cité dans un communiqué. «Les titres de l’ADBC seront les premières obligations vertes échangées sur le marché interbancaire chinois à être affichées sur notre plateforme. C’est un signal très fort pour la communauté internationale des investisseurs.»

L’ADBC est responsable de la sécurité alimentaire du pays, et environ 50% de ses prêts sont consacrés à l’achat de réserves céréalières. Elle est également en charge du financement des infrastructures rurales et emploie plus de 50.000 personnes.

Créé en septembre 2016, le LGX reste encore aujourd’hui le seul dispositif au monde entièrement dédié à l’échange d’obligations vertes, faisant de la Bourse de Luxembourg la plus verte en termes de volume d’échange de titres sur ce secteur.