Projet d’investissement

Knauf Insulation regonfle l’industrie en Moselle

31 Mai 2018 Par Ioanna Schimizzi
L'usine Knauf Insulation s'installera sur 15 des 130 hectares de la mégazone.
L’usine Knauf Insulation s’installera sur 15 des 130 hectares de la mégazone. (Photo: Capture d'écran / Google Earth)

Alors qu’Étienne Schneider ne décolère pas d’avoir perdu le projet Knauf Insulation, Patrick Weiten, président du département de la Moselle, se réjouit du projet à 110 millions d’euros. Une renaissance pour la mégazone d’Illange après le flop de TerraLorraine.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. L’expression ne saurait être plus adaptée après l’annonce mardi de Knauf d’installer son usine de fabrication de laine de roche sur la mégazone d’Illange-Bertrange, en Moselle, près de Thionville. Étienne Schneider, ministre luxembourgeois de l’Économie, a immédiatement réagi, dénonçant un discours «anti-industrie», et évoquant les pertes directes en termes d’emploi, mais aussi les rentrées pour les caisses de l’État et des communes.

Car la nouvelle usine Knauf Insulation représente environ 120 emplois, pour un investissement de 110 millions d’euros. Et, selon le groupe allemand, son installation pourrait entraîner «trois à quatre fois plus en emplois indirects et induits».

Nous étions dans une compétition très difficile.

Patrick Weiten, président du département de la Moselle

«Cela représente 20 millions d’euros de retombées économiques par an. L’industrie revient sur le territoire nord-mosellan, et le département se repositionne», appuie Patrick Weiten, président du département de la Moselle, contacté par Paperjam.lu. «Nous avons changé de paradigme. C’est une vraie satisfaction et une fierté d’avoir pu décrocher un tel projet. Nous étions dans une compétition très difficile.» De l’autre côté de la frontière, l’annonce officielle s’est déroulée mardi lors d’une conférence de presse commune.

De nombreuses exigences de la part de Knauf

L’usine Knauf Insulation s’installera sur une surface de 15 hectares. La mise en production est prévue pour la fin 2019, avec une capacité de production annuelle de 110.000 tonnes, majoritairement destinées à la France, l’Allemagne et le Benelux. Qu’est-ce qui a fait pencher Knauf du côté de la Lorraine? «Le groupe avait établi des exigences, auxquelles nous avons essayé de répondre», précise Patrick Weiten. «Elles concernaient notamment les accès, des terrains viabilisés, une capacité à obtenir un permis de construire.»

Nous allons investir deux millions d’euros pour construire une route d’accès.

Patrick Weiten, président du département de la Moselle

Le prix au mètre carré est de 15 euros, «soit en dessous du prix de revient. Le prix ‘normal’ est de 20 euros le m2, soit un coup de pouce de 750.000 euros», poursuit le président du département de la Moselle. «Nous allons également investir environ deux millions d’euros pour construire une route d’accès.» D’autres aides concernant l’investissement, le foncier, des réductions fiscales, ou encore pour l’emploi et la formation, «sont en phase de conclusion et seront dévoilées prochainement», confie Patrick Weiten. «Mais ce que nous pouvons dire concernant l’emploi, c’est qu’une dizaine de bénéficiaires du RSA vont être embauchés sur le site, et Pôle emploi est mobilisé également pour le recrutement des cols blancs (23) et d’une centaine de cols bleus.»

«Le millefeuille a gagné»

Un vaste chantier qui a été mené «par tous les acteurs du territoire: communes, intercommunalités, région, département, État. Il y a eu une mobilisation générale, nous avons tous travaillé ensemble. Nous qui sommes vus comme un millefeuille par le Luxembourg centralisé, nous pouvons dire aujourd’hui que le millefeuille a gagné.»

Pour les élus lorrains, c’est aussi (enfin) la concrétisation d’un projet sur cette mégazone d’activités. Car de février 2012 à décembre 2015, un autre projet avait été promis, et d’une ampleur bien plus importante. Comex Holdings avait en effet annoncé vouloir installer sur les 130 hectares de la mégazone d’Illange-Bertrange un projet nommé TerraLorraine – un centre d’affaires devant accueillir 2.000 entreprises chinoises. En chiffres, cela représentait 240.000m2 construits, 150 millions d’euros investis, pour 3.000 emplois créés. Un projet finalement abandonné, et une zone qui était toujours en attente d’activité. Et comme un pied de nez à cette déconvenue, les branchements électriques et la voirie déjà présents sur la zone, et que Knauf Insulation utilisera, ont été installés – et donc financés – par... TerraLorraine.

J’ai au contraire été séduit par la volonté environnementale de l’entreprise. 

Armand Schweitzer, président de l’Association illangeoise contre les nuisances industrielles

«Pas de problème majeur au niveau environnemental»

L’épineuse question de l’impact environnemental de Knauf a aussi été abordée en Lorraine. Deux associations ont été sollicitées par le Département pour l'évaluer: l’Association pour la sauvegarde de la vallée de la Moselle et l’Association illangeoise contre les nuisances industrielles (AINI).

Armand Schweitzer, président de l’AINI, a confié à Paperjam.lu que «l’usine ne pose pas de souci majeur. Nous sommes allés visiter une usine semblable à celle de Knauf à Leipzig, et je ne peux pas dire que le site représentait un danger public, loin de là. J’ai au contraire été séduit par la volonté environnementale de l’entreprise. Pour ce type de production, il est recommandé d’avoir une cheminée de 30 mètres, celle d’Illange culminera à 60 mètres de haut. Le seul problème concernait l’émanation de vapeur de phénol, et celle-ci sera remplacée prochainement par un produit développé par Knauf qui s’appelle ‘Ecose’, et qui sera entièrement biodégradable.»

Affirmant sa «totale indépendance politique», Armand Schweitzer précise «que nous allons faire partie du comité de pilotage, avec une visite formelle au moins une fois par an au sein de l’usine. Mais nous nous réservons également le droit, comme nous le faisons avec les entreprises présentes au port de Thionville-Illange, d’aller à la rencontre des dirigeants de Knauf si nous sentons le moindre danger. Et face au village d’Illange, nous avons l’autoroute, qui est une nuisance bien plus importante et polluante que cette future usine.»

Le groupe Knauf a été créé en 1932, à Perl en Sarre. Il possède 220 usines et sites de production dans 80 pays. Il emploie plus de 27.400 employés et affiche un chiffre d’affaires annuel de plus de 6,5 milliards d’euros. Knauf Insulation, sa filiale isolation, emploie 5.500 personnes, et a réalisé 1,7 milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2017.