Brexit

JP Morgan demande à des employés de quitter Londres

06 Juillet 2018 Par Thierry Raizer
JP Morgan, départ de Londres en prévision du Brexit.
D’autres équipes pourraient recevoir les mêmes instructions, en fonction de l’avancée des négociations. (Photo: Licence C.C.)

Le management de la banque a demandé à une partie de ses équipes de se préparer à quitter Londres d’ici la fin de l’année en prévision du Brexit, selon Bloomberg.

Le mémo interne que s’est procuré Bloomberg rend un peu plus tangibles les projets de relocalisation des équipes du géant bancaire JP Morgan Chase & Co, en prévision du Brexit. L’institution qui emploie quelque 10.000 personnes à Londres a demandé à plusieurs dizaines de ses employés de se préparer à une relocalisation au sein de l’Union européenne, et ce avant que le Royaume-Uni ne sorte de l’espace commun. Soit d’ici fin mars 2019.

Madrid, Paris et Milan

Les équipes concernées sont occupées dans les divisions de la banque d’investissement ou encore la gestion d’actifs, sans que leur nombre exact soit précisé. Elles devraient déménager d’ici la fin de l’année. Alors que Luxembourg-ville avait été précédemment citée comme Place pour rapatrier une partie des équipes de JP Morgan en prévision du Brexit, l’article de nos confrères semble porter l’attention sur Madrid, Paris et Milan.

D’autres Places pourraient toutefois être concernées, dont Dublin, Francfort et Luxembourg où la banque basée à New York compte déjà des équipes.

Assureurs, fonds et avocats

Avant d’inviter d’autres équipes à faire de même, JP Morgan attendra l’issue des négociations entre le gouvernement de Theresa May et les autorités européennes sur un éventuel accord sur une phase de transition.

Dans le même temps, différents acteurs ont continué à confirmer leur volonté de garder un pied sur le marché européen et à préciser leurs choix. Une récente enquête du Financial Times plaçait Luxembourg et Dublin parmi les localisations privilégiées dans ce contexte.

Différents assureurs ont fait part depuis plusieurs mois de leur volonté de renforcer leur structure où d’en établir une au Luxembourg. Des gestionnaires d’actifs également, à l’image du grand transfert opéré par Columbia.

Récemment, c’est le cabinet d’avocats Ashurst qui a annoncé son arrivée, toujours en prévision d’un départ historique.