Inauguration

Jour J pour la Host

01 Juin 2018 Par Jonas Mercier
House of Startups
Pour la Chambre de commerce, en comparaison aux financements qu’elle accordait jusqu’à maintenant aux initiatives autour des start-up, comme Nyuko ou la Lhoft, la Host représente un effort supplémentaire annuel de 600.000 euros. (Photo: Romain Gamba)

La maison des start-up de la Chambre de commerce sera officiellement inaugurée ce vendredi en présence du Grand-Duc Henri et du Premier ministre, Xavier Bettel, et ouvrira ses portes au public le lendemain. Elle nourrit déjà beaucoup d’espoir.

C’est la pièce manquante à l’écosystème entrepreneurial que la Chambre de commerce s’est proposé de mettre à disposition de ses membres. Après la House of Training et la House of Entrepreneurship, la House of Start-ups (Host) est donc lancée.

«Ces trois maisons couvrent tous les services dont une société peut avoir besoin au cours de sa vie», explique Carlo Thelen, le directeur de la Chambre de commerce. «Les entreprises du Luxembourg ont besoin d’innovation, et la Host, qui est une maison d’incubateurs, leur offre la possibilité d’être mises en contact avec ceux qui en proposent.»

Pour rappel, la Host accueillera la Luxembourg House of Financial Technology (Lhoft), le Luxembourg City Incubator (LCI), le [email protected] et les accélérateurs Nyuko et International Climate Finance Accelerator Luxembourg (ICFA).

Communiquer avec les autres incubateurs

L’ampleur du projet devrait plus largement servir l’économie dans son ensemble. Pour la Chambre de commerce, en comparaison aux financements qu’elle accordait jusqu’à maintenant aux initiatives autour des start-up, comme Nyuko ou la Lhoft, la Host représente un effort supplémentaire annuel de 600.000 euros.

Cela notamment parce que l’association patronale financera à moitié, en partenariat avec la Ville de Luxembourg, un nouvel incubateur: le Luxembourg City Incubator. Une structure généraliste qui vise à accueillir des jeunes pousses des secteurs du commerce, du tourisme, de l’environnement, de la logistique, ou encore de la construction.

«Nous ne sommes pas en concurrence avec d’autres acteurs au Luxembourg, l’idée est, justement, de compléter l’offre», explique Karin Schintgen, la CEO de la Host. «Nous avons d’ailleurs pour politique de communiquer avec tous les incubateurs quant aux start-up qui déposent des dossiers chez nous, pour être sûrs qu’on ne se marche pas sur les pieds.»

Le vrai bilan pourra être fait dans cinq ans au plus tôt.

Carlo Thelen, le directeur de la Chambre de commerce

S’intégrer dans l’écosystème de la «start-up nation», tout en servant l’ensemble des entreprises du Grand-Duché grâce à l’innovation proposée par les jeunes pousses qui seront réunies sous ce même toit, le pari est presque réussi pour la Chambre de commerce.

«Il est toutefois trop tôt pour crier victoire», tempère Carlo Thelen. «Le vrai bilan pourra être fait dans cinq ans au plus tôt, car nous pourrons voir combien de start-up ont réussi à créer de l’emploi et de la richesse après leur passage par la Host.»

La House of Start-ups pourra être visitée samedi dans le cadre d’une journée portes ouvertes. Pour ceux qui ne pourront pas venir, vous pouvez toujours vous faire une idée en visitant son site internet.