Finances publiques

Investissements et recettes en hausse

16 Mai 2018 Par Paperjam.lu
 (Photo : Sébastien Goossens / archives)

Le ministre des Finances, Pierre Gramegna (DP), a présenté ce mardi la situation budgétaire de l’État pour le premier trimestre 2018. Les dépenses sont en hausse de 8,5%, augmentation due «à des dépenses d’investissement élevées.»

Pierre Gramegna a présenté ce mardi 15 mai en commission la situation budgétaire de l’État pour ce premier trimestre 2018. Il en ressort que le déficit s’établit à 174 millions d’euros, «ce qui correspond à un niveau qui se situe dans la fourchette des soldes observés au courant du premier trimestre des exercices budgétaires 2014 à 2017», selon le communiqué officiel du ministère des Finances.

Les dépenses ont augmenté de 8,5%, et s’élèvent à 4.498,6 millions d’euros. Toujours selon le communiqué du ministère des Finances, cette évolution «s’explique par les dépenses d’investissement élevées, qui ont augmenté de 11,7% en comparaison avec le premier trimestre 2017, dans l’intérêt d’une croissance durable et qualitative».

Un solde du budget plus favorable

Les recettes ont elles aussi progressé, de 6,4% par rapport au premier trimestre 2017, pour s’établir à 4.324,6 millions d’euros. Les recettes sont supérieures aux dépenses, puisqu’elles atteignent 25,4% du budget (contre 24,3% pour les dépenses).

Conséquence directe, le solde du budget d’État, qui est toujours négatif, s’établit au 31 mars 2018 à -82,4 millions d’euros contre -87,9 millions d’euros à la même période en 2017. Pierre Gramegna se félicite donc puisque «les résultats du premier trimestre sont encourageants et laissent anticiper un déficit nettement inférieur à celui prévu dans le budget voté».