#HUBRADAR

Internet des objets (et des cerveaux)

01 Octobre 2017 Par Hub Institute

Emmanuel Vivier et le HUB Institute vous proposent chaque jour le #HUBRADAR, une sélection des tendances et des meilleures innovations technologiques en trois articles.

Gig economy: Ikea rachète TaskRabbit
Et si Ikea devenait une société de services 360° autour de l’ameublement? Le géant scandinave a annoncé aujourd’hui l’acquisition de TaskRabbit, plateforme américaine actrice de la «gig economy» (ou l’économie des petits boulots). Fondée il y a neuf ans, l’entreprise met en relation des travailleurs indépendants avec des offres de travaux et services basiques et dispose d’un réseau de 60.000 travailleurs free-lances. Ikea et TaskRabbit avaient déjà conclu un accord au Royaume-Uni pour un service de montage de meubles achetés en magasin Ikea. Le montant de l’acquisition n’a pas été révélé, mais une chose est certaine: on en connaît beaucoup qui seront contents de se la couler douce pendant que des free-lances livrent, montent et installent leurs meubles directement chez eux!
#GIGECONOMY #BUSINESS #RETAIL

Paiement sans contact: un plafond qui passe à 30€
Un nouveau pas vers une société cashless? Lancé en France en 2012, le paiement sans contact va augmenter son plafond de 20 à 30€ au mois d’octobre prochain. Le sans contact est un moyen de paiement très apprécié des Français: en juillet dernier, 108 millions de paiements ont été effectués par ce mode de transaction. Avec un plafond passant à 30 euros, on estime que le nombre de transactions sans contact d’un propriétaire de carte bancaire s’élèvera à 60%, contre 43% actuellement. Bien que le sans contact soulève de nombreuses questions autour de la sécurité bancaire, un rapport de l’OSMP (Observatoire de la sécurité des moyens de paiement) de juillet 2017 indique une baisse de la fraude: «Le paiement sans contact présente un taux de fraude globalement stable (0,020%), avec des cas de fraude caractérisés exclusivement par le vol de la carte, et sans vulnérabilité technologique avérée sur ce canal de paiement», précise-t-il.  
#ECONOMY #RETAIL #CASHLESS

Internet des objets (et des cerveaux)
Pour la première fois, un cerveau humain a été connecté à internet… ou presque! Plus concrètement, des chercheurs ont traduit l’électroencéphalogramme d’un cerveau humain en flux de données accessibles en open source sur internet. Le projet «Brainternet» a pour ambition d’améliorer la compréhension qu’ont les gens de leur propre cerveau et de ceux des autres. On peut imaginer que, dans un futur proche, les informations pourront circuler de cerveau à cerveau. Mais cela soulève plusieurs questions, notamment au sujet d’éventuelles cyberattaques cérébrales. À l’avenir, devra-t-on se prémunir contre un piratage de cerveau?
#IOT #BRAINTERNET #FUTUREOFDATA

S’abonner à la veille digitale #HUBRADAR proposée par le HUB Institute.