EXPERTISES - POST LUXEMBOURG

Innovation agile: quand l’esprit start-up pousse à se réinventer

03 Janvier 2018 Par Frédéric Del Pino - Post Luxembourg
 (Photo: Post Luxembourg)

Il y a quelques jours, j’étais convié par la start-up RG System, fournisseur de solution de monitoring d’infrastructure en mode SaaS, à réfléchir aux améliorations à apporter à leur solution. Cette journée, ouverte non seulement aux clients, mais aussi aux partenaires et fournisseurs de l’entreprise, avait pour but de co-créer leur roadmap de développement pour 2018. L’occasion de revenir sur ce que l’agilité et la participation apportent à l’innovation produit.

Quelles sont les entreprises innovantes aujourd’hui? Les start-up, bien entendu. Puisque l’envergure et l’organisation des grandes entreprises constituent un frein à la nouveauté. Les éditeurs de logiciels, grâce au modèle SaaS, peuvent aussi plonger dans «l’esprit start-up». C’est-à-dire concentrer leurs efforts sur le développement de nouvelles fonctionnalités et services pour concevoir la meilleure offre du marché.

L’innovation participative: écouter pour inventer
Dans un univers très concurrentiel, l’innovation et, par extension, la relation avec les clients utilisateurs sont un enjeu majeur pour les éditeurs. Or, l’architecture «as a service» permet de faire évoluer en permanence la solution, aussi souvent qu’il le faut.

Roadmap en mode participatif
Le SaaS permet de recueillir et d’exploiter de l’information en temps réel. C’est aussi l’occasion de créer une relation privilégiée avec les clients qui peuvent participer à la feuille de route des développements. Il s’agit de prendre en compte leurs souhaits et de déterminer les évolutions les plus intéressantes en termes de fonctionnalité.

Le online permet facilement à chaque utilisateur de soumettre une demande d’évolution. Le reste de la communauté peut voter pour celles qui leur paraissent les plus pertinentes.

Mieux cibler les besoins des utilisateurs et mesurer rapidement les efforts à fournir pour les combler sont un des facteurs de l’hyperagilité que développent les éditeurs.

Donner du sens à sa relation client
Ce fonctionnement participatif nécessite une posture orientée «user». Pour cela, l’éditeur doit fluidifier et rendre transparents ses cycles de développement. La dimension «écosystème» du SaaS favorise le dialogue entre éditeurs et clients, qui sont eux-mêmes plus enclins à la remise en question.

Co-créer avec les responsables de votre infrastructure
Le SaaS est l’occasion d’instituer un rapport de partenariat beaucoup plus efficace avec les fournisseurs. Sécurité, efficacité énergétique, temps de réponse, disponibilité… Vous devez pouvoir «challenger» votre hébergeur, tout comme vous pouvez l’être par vos clients.

Réduction du time to market
Le cloud est synonyme de rapidité, de flexibilité et d’automatisation. Il offre une information en quasi temps réel, qui change la manière de travailler et augmente la pertinence de l’offre autant que la satisfaction client.

LIRE LA SUITE DE L’ARTICLE

Retrouvez l’intégralité de ICT Experts Luxembourg