Investissement potentiel

Google a de quoi loger son data center

06 Septembre 2017 Par Paperjam.lu
Google à Bissen
Une vue, en jaune, de la zone sur laquelle Google pourrait s’implanter, selon RTL. (Photo: Google Earth)

C’est désormais au géant de l’ICT de faire son choix. Les terrains nécessaires pour former un ensemble de 30 hectares requis pour l’établissement d’un méga data center au Luxembourg ont été réunis.

Google dispose désormais de tous les paramètres pour prendre une décision. Comme le révélaient mardi nos confrères de RTL, les négociations ont abouti pour réunir la surface foncière demandée par le géant de l’ICT afin d’établir éventuellement un sixième et nouveau data center en Europe, au Luxembourg. 

Le point de blocage émanait d’un copropriétaire qui ne voulait pas céder sa part dans une parcelle de 1,8 hectare pourtant nécessaire pour former l’ensemble de 30 hectares demandés par Google. 

Contacté mardi par Paperjam, le ministère de l’Économie a confirmé que tous les propriétaires concernés avaient signé une promesse de vente. 

Situé non loin de la route du Nord, en bordure de la localité de Bissen, le site retenu jouxte la zone d’activité Klengbousbierg. 

En jaune, la zone où pourrait être implanté le data centre de Google. 

En jaune, la zone où pourrait être implanté le data center de Google.

Sur RTL, le ministre de l’Environnement, Camille Gira, a indiqué que Google devrait naturellement respecter les procédures en cas d’avancée du dossier. Et donc de la décision de la part de la firme américaine d’acquérir les terrains.

À noter que le site retenu se trouve à proximité du centre régional du gestionnaire d’infrastructures d’électricité Creos. Le data center qui serait construit pour un investissement estimé à 1 milliard d’euros nécessiterait une alimentation électrique importante.

Alors qu’une «deadline» avait été évoquée pour le 14 juillet dernier, le dossier luxembourgeois a pu bénéficier d’un délai supplémentaire auprès de Google grâce au travail dans l’ombre des ambassadeurs de l’ICT du pays. Reste désormais à obtenir une réponse de la firme de Mountain View. Ce projet serait un aboutissement pour de nombreux acteurs de l’ICT au Luxembourg. Il est en tout cas très suivi par la presse étrangère et une décision favorable de Google serait un signal éminemment positif pour un Digital Lëtzebuerg et la start-up nation. 

Google dispose de deux data centers à Dublin, d’un centre à Eemshaven (Pays-Bas), Hamina (Finlande) et à Saint-Ghislain (Belgique).