Sur son site de Saint-Ghislain

Google: 250 millions de plus investis en Belgique

01 Février 2018 Par Frédéric Antzorn
Google Belgique
Le data center de Google, à Saint-Ghislain, va être doté d’une installation photovoltaïque de toute dernière génération. (Photo: DR)

Fidèle à des engagements pris dès son arrivée en Belgique en 2007, le géant américain poursuit ses investissements dans son data center, situé dans le Hainaut, qu’il va notamment doter d’une installation photovoltaïque.

Un mois et demi après avoir sécurisé l’achat d’un terrain au Luxembourg – où il pourrait construire un data center – et deux semaines après avoir fait part du projet de développement de ses activités en Europe, Google est sur le point d’injecter plus de 200 millions d’euros dans son data center de Saint-Ghislain, en Belgique.

Selon nos confrères de L’Écho, qui ont révélé cette information ce jeudi matin avant que le Premier ministre Charles Michel ne la confirme, le géant américain va réaliser de nouveaux investissements sur ce site qu’il détient depuis 11 ans, notamment dans un nouveau bâtiment qui sera inauguré l’an prochain, et dans l’installation de panneaux photovoltaïques, le tout pour un montant qui atteindra 250 millions d’euros.

Un agenda tenu

Toutefois, cette annonce est tout sauf une surprise. Car Google Belgique avait déjà introduit début 2016 une demande de permis de bâtir pour un troisième bâtiment sur le site de Saint-Ghislain, où la firme avait acquis dès son arrivée un terrain d’une centaine d’hectares.

Pour Pierre Leclercq, ancien responsable de l’Agence wallonne à l’exportation (Awex) qui avait négocié l’arrivée de Google en Belgique, «plusieurs phases d’expansion avaient été prévues dès le départ, et le géant américain ne fait donc que s’en tenir à son agenda».

Après un investissement initial de 250 millions d’euros en 2007, puis un autre de 300 millions réalisé en 2013, les investissements de Google en Belgique – qui ont conduit à la création de 350 emplois jusqu’à présent, en plus d’un millier de sous-traitants – pourraient donc bientôt tutoyer le milliard d’euros.