Travaux sur la ligne 90

Frontaliers: le TGV en plan B

06 Février 2018 Par Frédéric Antzorn
TGV
Les billets de TGV que pourront acheter les frontaliers français - détenteurs d’un abonnement de travail - leur seront ensuite remboursés par TER Grand Est. (Photo: Paperjam.lu / archives)

La SNCF autorise sous conditions les abonnés du TER Nancy-Metz-Thionville-Luxembourg à emprunter les TGV des lignes Paris-Est-Luxembourg et Marseille-Luxembourg durant les travaux qui seront menés dans les prochains jours sur la ligne 90.

Dans le cadre des travaux de mise à double voie, qui seront réalisés entre le samedi 10 et le dimanche 18 février sur la ligne 90, entre Luxembourg et Bettembourg, la circulation des trains sera entièrement coupée.

Ceci ne manquera pas de perturber les habitudes des usagers du rail, parmi lesquels 12.000 frontaliers français font chaque jour la navette entre leur domicile et leur lieu de travail, grâce aux TER qui relient Nancy à Luxembourg via Metz et Thionville notamment, et vice versa.

Pour pallier cette coupure et limiter l’impact du nombre restreint de trains entre Nancy et Bettembourg, des bus de substitution seront mis en place par les CFL durant toute cette semaine, fonctionnant en quatre lignes distinctes reliant, dans les deux sens, Luxembourg à Bettembourg, à Thionville, mais également à Esch-sur-Alzette, les usagers du rail du ou à destination du sud du pays étant également impactés par ces travaux.

Billets remboursés

Pour les frontaliers français, en complément de ces bus de substitution et surtout du nombre réduit de trains, certains usagers soutenus par l’Association des voyageurs du TER Metz-Luxembourg (AVTERML) ont demandé ces derniers jours – via les réseaux sociaux – à pouvoir utiliser les TGV assurant la liaison Paris-Est-Luxembourg et Marseille-Luxembourg, qui auront eux aussi leur terminus – et point de départ dans l’autre sens – à Bettembourg.

Ce que la SNCF a dans un premier temps refusé pour des raisons tarifaires et de sécurité, avant de revoir sa copie ce mardi matin.

Dans un communiqué, elle a indiqué que durant les travaux, ces TGV – sept en direction de Metz et dix vers Bettembourg chaque jour – seraient accessibles à ses clients abonnés au TER.

Pour autant que ceux-ci paient – en gare ou en ligne – leurs billets qui leur seront ensuite remboursés par TER Grand Est «via un formulaire qui sera mis en ligne à l’issue de la période concernée».