Dirigeants et engagés (7/9)

François Prum: «Un véritable bonheur»

16 Juillet 2017 Par Jean-Michel Gaudron
François Prum
François Prum au milieu des jeunes femmes soutenues au travers de programmes d’éducation au Népal. (Photo: DR)

Ils sont dirigeants d’entreprise, cadres supérieurs ou avocats. Ils ont une carrière déjà bien remplie et réussie. Et ils donnent de leur temps – et souvent bien plus – au profit de causes humanitaires, au Luxembourg ou ailleurs. Paperjam.lu consacre une série à quelques-uns de ces bienfaiteurs, d’habitude généralement plutôt discrets sur leurs engagements. Aujourd’hui: l’avocat François Prum, actuel bâtonnier du Barreau de Luxembourg (Coopération humanitaire Luxembourg).

Fondée il y a tout juste 20 ans par un groupe d’amis, l’asbl Coopération humanitaire Luxembourg (CHL) visait, dans un premier temps, l’aide de familles défavorisées dans des villages du nord-est de la Roumanie.

Mais en 2006, le champ d’activités s’est élargi grâce à l’amitié qui s’est nouée entre l’avocat – l’actuel bâtonnier du Barreau de Luxembourg – François Prum, un des fondateurs de CHL, et Raymond Lindinger, qui avait créé en 2002 l’association SOS Bahini pour venir en aide à des jeunes femmes et jeunes filles abusées dans la région de Pokhara, au Népal.

De multiples projets y sont ainsi développés depuis une dizaine d’années, et d’autres sont encore inscrits à l’agenda.

Les Luxembourgeois sont généreux, mais en même temps très sollicités.

François Prum, président de Coopération humanitaire Luxembourg

«La joie et le sourire retrouvés de chaque jeune fille hébergée dans nos centres et familles d’accueil et le fait de leur permettre de vivre une enfance digne de ce nom en toute sécurité constituent un véritable moteur à cette action», explique M. Prum. «Les voir grandir et s’épanouir est un véritable bonheur. Et chaque fois qu’une adolescente bénéficiaire a achevé son cursus scolaire avec succès, est bien éduquée, a bien compris ses droits à se faire respecter et est ainsi prête à intégrer la vie en dehors du milieu protégé que nous lui offrons, nous savons que nous avons accompli notre mission et que nous sommes prêts à accueillir une nouvelle, bien plus jeune, victime.»

Du temps précieux offert

L’engagement de M. Prum est communicatif, et autour de lui, son cercle de relations et d’amis personnels contribue également aux projets de CHL, et pas uniquement sur un plan financier. «Il n’est pas aisé de collecter année après année les fonds privés nécessaires. Mon engagement personnel au quotidien depuis 20 ans et mes visites régulières des projets au Népal et aux Philippines sont un gage de sérieux pour ceux qui soutiennent financièrement les activités depuis de longues années. Les Luxembourgeois sont généreux, mais en même temps très sollicités. Quelques bons amis me soutiennent également en m’offrant une partie de leur temps précieux.»

Toutes les informations sur Coopération humanitaire Luxembourg sont ici.