City Breakfast

Fini les panneaux publicitaires dans la capitale

03 Mai 2017 Par François Aulner
panneaux publicitaires vélos
Le futur opérateur des vélos de la Ville devra se passer de panneaux publicitaires. (Photo: Olivier Minaire / archives)

La Ville de Luxembourg a annoncé ce mercredi que l’appel à candidatures pour le renouvellement du système de vélos en libre-service «vel’oh» prévoit comme condition la suppression des panneaux publicitaires.

L’exploitation des vélos de libre-service vient à terme en fin d’année et doit être renouvelé. Les responsables de la Ville de Luxembourg ont exprimé ce mercredi matin devant la presse qu’ils comptaient poser la condition, pour le futur opérateur, de renoncer aux panneaux publicitaires, que la bourgmestre de la capitale, Lydie Polfer (DP) a qualifiés de «pollution visuelle» dont «on pourrait se passer». L’échevine Sam Tanson (Déi Gréng) a évoqué l’exemple de la capitale française, qui aurait également lancé un appel à candidatures séparant l’exploitation des «vélib’» à Paris de la publicité.

«Cela coûte quelque chose évidemment, mais nous estimons que nous pouvons nous le permettre afin d’améliorer l’atmosphère», a ajouté Lydie Polfer. Étant donné que l’opérateur actuel JCDecaux finance le système surtout par la publicité, la Ville de Luxembourg n’exclut ni la possibilité de participer au financement, ni d’augmenter légèrement le tarif d’abonnement, actuellement de 15 euros par an.

Tandis que Sam Tanson n’excluait pas la possibilité d’afficher des publicités sur les jantes de vélos comme à Londres par exemple, Lydie Polfer ne semblait pas du tout enchantée par l’idée. «L’appel à candidatures est lancé, le cahier des charges sera déterminé ce mois-ci et le collège échevinal prendra une décision après l’été», a conclu Sam Tanson.

Besoins spécifiques

La Ville de Luxembourg a ensuite annoncé une série d’événements de sensibilisation aux besoins spécifiques. Avec plus de 84 partenaires, la Ville proposera des stands d’information, des conférences, des soirées thématiques, des repas dans le noir, des projections de films, des expositions et des visites guidées au cours du mois de mai.

Dans le cadre de l’ING Night Marathon le 27 mai, on apprenait ce mercredi que les organisateurs proposeront cette année un circuit parallèle pour le «Roll and Run». Le circuit au Limpertsberg sera ouvert à tous ceux qui ne peuvent pas participer aux autres courses.

Élections communales

Les responsables de la Ville de Luxembourg ont par ailleurs annoncé que le «Bierger Center» sera ouvert exceptionnellement les 13 mai et 1er juillet, pour permettre aux résidents non luxembourgeois de s’inscrire sur les listes électorales pour les élections communales d’octobre. Chaque résident européen ou originaire d’un pays tiers, âgé de plus de 18 ans et habitant au Luxembourg depuis cinq ans au minimum, peut participer aux élections.

L’échevin Patrick Goldschmidt (DP) a indiqué que seuls 10% des résidents non luxembourgeois seraient inscrits sur les listes électorales. Malgré des efforts de communication depuis le 1er janvier, le nombre de non luxembourgeois inscrits serait monté de 4.263 à 4.512. Patrick Goldschmidt rappelait cependant que pendant cette période, certains résidents auraient été naturalisés. Étant donné que selon les estimations, 40.000 résidents non luxembourgeois rempliraient les conditions pour s’inscrire, il «reste de la marge vers le haut», a-t-il ajouté.

Pour conclure, Lydie Polfer et lui-même se sont félicités car après tout, le faible intérêt des résidents non luxembourgeois pour les élections serait un indicateur qu’ils sont satisfaits.