Big 4

E&Y Luxembourg profite de son réseau

26 Octobre 2010 Par Nicolas Raulot
Alain Kinsch (E&Y): «Nous avons adapté notre business model à celui de nos clients.» (Photo: Etienne Delorme/archives)

Le cabinet a enregistré une croissance de son chiffre d’affaires 2010 de 6,5%. Cette résistance à une conjoncture difficile tient en partie à l’intégration du bureau grand-ducal au sein du réseau EMEIA (Europe, Moyen-Orient, Inde, Afrique).

Ernst&Young Luxembourg (E&Y) profite du dynamisme des marchés émergents et de son intégration au réseau géographique EMEIA (Europe, Moyen-Orient, Inde et Afrique).

C’est en partie grâce à cette nouvelle organisation stratégique que le cabinet luxembourgeois a publié ce mardi des résultats honorables pour 2010 (juillet 2009-juin 2010). Le chiffre d’affaires de l’exercice a progressé de 6,5% à 110,6 millions d’euros. «Si ce constat va de pair avec la reprise économique à laquelle nous assistons au Luxembourg et à l’étranger, il reflète aussi clairement que le plan de développement ambitieux mis en place par notre équipe dirigeante en janvier, tout comme l’effet de levier résultant de notre intégration au réseau EMEIA, ont commencé à porter leurs fruits», a commenté Alain Kinsch, country managing partner d’E&Y Luxembourg. «Nous avons adapté notre business model à celui de nos clients», poursuit-il.

5 zones géographiques

L’organisation d'E&Y est désormais divisée en 5 zones géographiques dont EMEIA dans laquelle le Luxembourg tient toute sa place. Sur les 39 associés du bureau grand-ducal, 14 exercent des responsabilités à l’échelle de la zone.

Au sein des différentes lignes de services, c’est le département audit qui a affiché le plus fort taux de croissance, avec 8,7%, suivi de l’activité conseil (+5,1%) et du département fiscal (3,4%).

E&Y Luxembourg réalise 57% de ses revenus dans l’audit (63,5 millions d’euros), 23% dans le domaine fiscal (36,8 millions d’euros) et seulement 10% (10,3 millions d’euros) dans le conseil.

Avec un effectif d’environ 900 personnes, le cabinet est largement distancé au Luxembourg par le leader PwC et ses 2.000 collaborateurs. E&Y Luxembourg revendique néanmoins des positions de leadership sur plusieurs marchés de niche: private equity, microfinance, hedge funds…

Au cours de l’exercice 2011, E&Y s’est fixé comme objectif de recruter 210 nouveaux collaborateurs. 110 ont intégré l’entreprise le 1er septembre. De quoi compenser le départ de 160 personnes en 2010, dont la moitié seulement a quitté l’employeur de son plein gré.