Les meilleurs de Luxembourg

Explorator a testé: les burgers

23 Octobre 2015 Par France Clarinval
Explorator a testé pour vous les meilleurs burgers du Luxembourg. (Photos: Mike Zenari et Jessica Theis)

Tous les 15 jours, la rédaction d’Explorator se livre à un test autour d’un produit ou d’un type de restaurant. Et pour cette première, on a succombé à la mode… des burgers.

Il a fait du chemin ce sandwich, parti de Hambourg en bateau avec les immigrés allemands qui au milieu du 19e siècle traversaient l’Atlantique pour vivre leur rêve américain. La viande était alors hachée, salée, mélangée à des oignons et parfois fumée pour supporter le voyage. Le pain, les sauces et les condiments ont été ajoutés par les Américains qui en ont rapidement fait l’icône de leur alimentation.

Aujourd’hui, le burger a envahi la planète, d’abord par les fast-foods puis par les restaurants. Longtemps synonyme de malbouffe, il est désormais amélioré, revisité, bien travaillé, préparé avec des ingrédients sains et locaux, il se forge une nouvelle image et se fait même une place sur la carte des plus grands établissements.

Les meilleurs burgers de Luxembourg

1 – So Food

Le camion de Greggory Hell est un des précurseurs du genre à Luxembourg. Il a misé sur la qualité pour ses burgers avec une viande charolaise hachée minute, des pains frais, des sauces maison (y compris le ketchup), des fromages d’appellation et des frites fraîches cuites à la graisse de bœuf. Les recettes varient en fonction des saisons. Le So Forest aux champignons est parfaitement dans le ton.

Burger et frites à 11 euros

On aime: l’exigence constante dans chaque détail.
On n’aime pas: attendre dans le froid.

www.sofood.lu

2 – Snooze

Ce nouvel établissement a réussi son pari avec une carte très large d’une douzaine de burgers, plus quatre burgers végétariens. Les classiques (cheese, bacon…) sont maîtrisés et les plus audacieux font mouche comme le quatre fromages ou le mexicain. La cuisson de la viande est bien respectée et les frites, à défaut d’être maison, sont excellentes, à s’y méprendre. Les buns viennent de chez Cathy Goedert et sont juste comme il faut.

Burger et frites à partir de 13,50 euros

On aime: les sauces faites maison originales et savoureuses.
On n’aime pas: les prix grimpent jusqu’à 18 euros, 20,50 euros et même 24,50 euros.

www.snooze.pub

3 – Café Bel Air

On ne présente plus Pierre Adam, qui a été un des premiers à thématiser le burger à Luxembourg. Il affiche une carte bien nourrie d’une petite vingtaine de recettes classiques ou originales, dont certaines portent le nom de clients fidèles. Les portions sont généreuses (250g de viande) et les produits qui accompagnent sont de très bonne qualité.

Burger et frites à partir de 14 euros

On aime: le Lagavulin dont la viande est marinée dans ce whisky tourbé de 16 ans d’âge.
On n’aime pas: le pain est un peu étouffe-chrétien, mais on peut commander sans.

www.cafebelair.lu

4 – Urban City

Ils n’ont pas attendu la mode: cet établissement sert des burgers depuis son ouverture, il y a plus de 10 ans. Une petite dizaine de suggestions de burgers sont au menu avec les incontournables Urban (150g de viande) et Classic (250g de viande) et les plus originaux Piri Piri (poulet épicé, brie…) ou Inferno (avec des piments jalapeno en plus). On ajoute les ingrédients de son choix pour customiser le sandwich.

Burger et frites à partir de 11 euros

On aime: le très américain Pulled Pork avec sa viande marinée aux épices de Louisiane.
On n’aime pas: les frites et les wedges sont très industrielles.

www.urban.lu

5 – Hitch

Autre nouveauté sur l’échiquier des burgers, cet établissement est mené entre autres par Klot Kieffer qui tient un blog sur les burgers… On peut donc imaginer la recherche de qualité de produits et d’originalité de recettes. On trouvera par exemple un burger au saumon dans un pain noir ou un autre où la viande hachée est placée dans une pâte à pizza.

Burger et frites à partir de 14,50 euros

On aime: le moelleux du pain et le juteux de la viande: du très gourmand.
On n’aime pas: c’est pas pour rien tout ça.

www.hitch.lu

Article issu d’Explorator.lu