Affaire Srel

Droit de réponse

16 Décembre 2013 Par Paperjam.lu
 (Photo: Maison Moderne Studio)

À la demande de Madame Tania Smaniotto et conformément aux articles 36 et suivants de la loi du 8 juin 2004 sur la liberté d’expression dans les médias, nous publions ci-dessous un droit de réponse relatif à l'article «Exclusif: le récit intégral de l’ex-agent du Srel» publié sur notre site Internet le 12 décembre 2013.

«Madame Tania SMANIOTTO conteste formellement et énergiquement avoir été contactée par le sieur André KEMMER ou par le sieur Loris MARIOTTO afin de leur faire parvenir des enregistrements généralement quelconques et plus particulièrement contenant des enregistrements en original des voix du GRAND-DUC et de Monsieur Jean-Claude JUNCKER.

Madame Tania SMANIOTTO conteste à fortiori formellement et énergiquement avoir fait parvenir un enregistrement généralement quelconque et plus particulièrement contenant des enregistrements en original des voix du GRAND-DUC et de Monsieur Jean-Claude JUNCKER à Monsieur André KEMMER ou à Monsieur Loris MARIOTTO.

En citant en bas de page 7 de son document intitulé « Die Sache mit der Uhr », le nom (Frau Smaniotto ?) le sieur André KEMMER a purement et simplement rapporté une contrevérité manifeste et le sieur André KEMMER sera enjoint par courrier séparé de présenter des excuses formelles écrites à Madame Tania SMANIOTTO pour avoir, à tort, cité le nom de Madame SMANIOTTO dans ledit document.»