Gouvernement

Discours de Bettel: les premières réactions

10 Décembre 2013 Par Véronique Poujol
L’ex-Premier ministre Jean-Claude Juncker n’a pas souhaité réagir à chaud au dis
L’ex-Premier ministre Jean-Claude Juncker n’a pas souhaité réagir à chaud au discours de son successeur (Photo: Christophe Olinger)

Claude Wiseler (CSV) et Alex Bodry (LSAP) ont été les premiers à s’exprimer. Jean-Claude Juncker, lui, attendra mercredi pour le faire.

Satisfaction dans les rangs de la coalition gouvernementale, peu d’enthousiasme en face… les premières réactions à chaud suite au premier discours de Xavier Bettel n’ont pas non plus suscité de grande surprise. 

Claude Wiseler, vice-président du parti chrétien social, s’est montré «déçu» par l’intervention du nouveau Premier ministre. «Il s’agit à 80% de la répétition de la politique existante», a-t-il indiqué, reprochant au discours d’être «trop général et trop vague, voire contradictoire» et «manquant de consistance.»

«Simplicité»

Alex Bodry, le président du parti socialiste, n’a évidemment pas entendu la même chose. «Ce discours a très bien résumé l’essentiel du programme et est en parfaite concordance avec les vues échangées au cours des négociations», a-t-il constaté. «De par sa simplicité, ce discours est apte à convaincre beaucoup de Luxembourgeois des bienfaits de la politique que nous voulons mener.»

Et Jean-Claude Juncker? La réaction du premier ministre sorti était évidemment très attendue quant à la prestation de son jeune successeur. Mais il faudra pour cela patienter jusqu’à mercredi matin, le chef de fraction n’ayant pas voulu faire de commentaires dans la foulée du discours. Il les réserve pour la séance de débat qui aura lieu demain matin à la Chambre.