Social

Des maisons de soins «hors la loi» selon l’OGBL

07 Novembre 2017 Par Paperjam.lu
OGBL
La nouvelle convention collective du personnel de la FHL avait, préalablement à sa signature, fait l’objet en 2016 d’une manifestation à Luxembourg qui avait réuni quelque 9.000 personnes. (Photo: OGBL)

Sept maisons de soins à travers le pays refusent toujours d’appliquer la nouvelle convention collective de travail des employés de la Fédération des hôpitaux luxembourgeois, signée en juin. Ce qui fait perdre patience à l’OGBL.

Le syndicat santé, services sociaux et éducatifs de l’OGBL a indiqué ce mardi matin qu’après la signature – au terme de négociations longues et compliquées – d’une nouvelle convention collective pour le personnel réuni sous la bannière de la Fédération des hôpitaux luxembourgeois (FHL), sept établissements de soins refusaient toujours de l’appliquer.

Il s’agit du groupe Zitha Senior à Pétange, Consdorf et Saint Jean de la Croix à Luxembourg, des Parcs du Troisième Âge de Bertrange, des Hospices civils de la Ville de Luxembourg à Hamm et au Pfaffenthal et de la maison de soins de Sodexo An de wisen de Bettembourg.

«Cette convention, fruit d’un accord portant surtout sur une revalorisation des salaires liés à certaines carrières, concerne quelque 8.000 personnes à travers le pays», a indiqué Nora Back, membre du comité exécutif de l’OGBL et secrétaire centrale du syndicat santé, services sociaux et éducatifs.

«Il n’y a aucune explication à ce non-respect de la convention», a-t-elle expliqué lors d’une conférence de presse, indiquant que contactés par l’OGBL, tous ces employeurs – à l’exception d’un seul – n’avaient jusqu’ici fourni aucune explication sur leur décision de ne pas appliquer le texte qui avait été signé en juin.

En conséquence, le syndicat a déclaré ce mardi d’abord vouloir sensibiliser le grand public à ce problème, avant des actions dans les maisons de soins concernées et, en dernier recours, une éventuelle saisie de l’Office national de conciliation.