Mobilité douce

Des cyclistes aux anges sous le pont Adolphe

17 Septembre 2017 Par Jonas Mercier
Passerelle pont Adolphe
La passerelle suspendue est une pièce centrale pour améliorer l’offre de mobilité douce à Luxembourg-ville. (Photo: Lala La Photo)

Près de six mois après la réouverture de la circulation automobile sur le pont Adolphe, la piste cyclable suspendue construite entre ses arches a été inaugurée dimanche matin en présence d’une foule de citoyens enthousiastes.

Le brouillard et le froid n’auront pas eu raison de la bonne humeur des cyclistes et piétons venus en nombre pour être les premiers à traverser la vallée de la Pétrusse suspendus à plus de 80 mètres sous les arches du pont Adolphe.

Car même si les journalistes avaient eu le privilège de l’emprunter au mois de juillet lors d’une présentation officielle, c’est hier que la passerelle cycliste a été ouverte au public.

Et l’enthousiasme des utilisateurs était largement partagé par les politiques qui étaient aussi nombreux à venir assister à l’événement. La bourgmestre, Lydie Polfer, accompagnée de François Bausch, le ministre du Développement durable et des Infrastructures, et de Sam Tanson, 1re échevine en charge de la mobilité, se sont occupés de couper le ruban.

Période électorale oblige, de nombreux candidats aux élections communales étaient également présents pour un premier tour de roue.

Suspendue au pont par 1.050 tenants d’acier, cette passerelle était une pièce manquante du réseau de pistes cyclables de Luxembourg-ville. Elle permet désormais de relier le quartier de la gare à la ville haute par des accès situés place de Bruxelles et avenue Marie-Thérèse.

Lors de sa présentation officielle, en juillet, Paperjam.lu avait pu voir à quoi ressemblait le tracé qui peut désormais être emprunté par les cyclistes.

Longue de 154 mètres, large de 4 mètres et haute de 3,8 mètres, elle aura coûté au total plus de 6 millions d’euros.