Résultats annuels

Deloitte en hausse pour la 8e année d’affilée

25 Octobre 2018 Par Jean-Michel Lalieu
Le staff de Deloitte Luxembourg se montre serein par rapport au travail à accomplir au Luxembourg. (Photo: Deloitte Luxembourg)

Deloitte Luxembourg a connu une progression de son chiffre d’affaires de 12% pour l’exercice clôturé fin mai dernier. Le conseil est en forte progression, en lien avec les enjeux réglementaires et technologiques.

Deloitte Luxembourg vient de connaître sa huitième année consécutive de croissance. Pour l’exercice qui s’est clôturé le 31 mai dernier, la progression est de 12% et permet d’atteindre un chiffre d’affaires de 330 millions d’euros.

Les trois métiers classiques ont contribué à ce résultat. L’audit est en progrès de 4%, le département Fiscalité croît de 8% et le conseil grimpe carrément de 20%. «Malgré les nouvelles règles concernant la rotation des auditeurs, le marché de l’audit est relativement saturé», explique John Psaila, managing partner depuis le 1er juin dernier. «Par contre, les possibilités sont beaucoup plus importantes dans le conseil vu les enjeux réglementaires et technologiques.»

L’impact technologique

Advisory & consulting leader, Joël Vanoverschelde confirme un important volume de travail au niveau de l’application des réglementations dans le monde financier. «Nous observons aussi un intérêt très important du secteur bancaire par rapport à la transformation digitale. Et ça devrait encore s’accélérer l’année prochaine, il y a vraiment un grand potentiel de croissance.»

Au niveau du département Taxes, Raymond Krawczykowski, tax leader, insiste sur la difficulté de mettre en place des nouvelles règles qui, en se multipliant, parfois se contredisent. «Nous assistons aussi à une véritable guerre entre États au niveau de la taxation», observe-t-il. «Il existe une volonté de fixer une base de taxation commune au niveau européen, l’Accis. Mais, si le principe est assez simple, répartir entre les États ce qui leur revient risque de s’avérer très complexe.»

Au niveau de l’audit, Christiane Chadoeuf, audit & assurance leader, pointe de son côté l’intérêt de l’apport technologique: «Nous avons intégré de nouveaux outils afin de pouvoir nous concentrer sur les zones à risques et apporter des réponses plus pertinentes à nos clients et aux clients de nos clients, les investisseurs.»

La chasse aux talents est véritablement devenue notre premier défi.

John Psaila, managing partner Deloitte Luxembourg

Comptant un effectif de 2.300 personnes, Deloitte poursuit sa recherche de professionnels dans les secteurs qu’il couvre, avec désormais un accent particulier sur les profils technologiques. «Nos effectifs croissent proportionnellement à notre chiffre d’affaires», précise John Psaila. «Mais la chasse aux talents est véritablement devenue notre premier défi.»

Des effectifs qui seront, dès le mois de mai 2019, intégrés dans le nouveau bâtiment de la Cloche d’Or, où Deloitte Luxembourg regroupera ses équipes dans un espace de 30.000m2. «Bien qu’une partie des équipes soit délocalisée à Belval – environ 250 personnes –, on ne peut pas dire que le nouveau bâtiment est déjà complet», précise Sophie Mitchell, operations leader.

L’absence de bureaux fixes permet d’adapter l’espace selon les nouveaux besoins. «Mais il est clair que nous aurons besoin d’un nouvel espace dans un futur pas si lointain. En attendant, Belval aura aussi un espace dédié aux frontaliers entre deux rendez-vous.»