Écosystème start-up

Déjà sept start-up dans le hub de Dudelange

03 Juillet 2018 Par Jonas Mercier
L'Innovation hub de Dudelange a été officiellement inauguré samedi, en présence du maire de la Ville, Dan Biancalana (centre), de la secrétaire d’État Francine Closener (droite), de la CEO de Luxinnovation, Sacha Baillie (gauche), et du CEO du Technoport, Diego De Biasio (droite).
L’Innovation Hub de Dudelange a été officiellement inauguré samedi, en présence du maire de la Ville Dan Biancalana (centre), de la secrétaire d’État Francine Closener (droite), de la CEO de Luxinnovation Sasha Baillie (gauche), et du CEO du Technoport, Diego De Biasio (droite). (Photo: Wili / Ville de Dudelange)

Annoncé en septembre 2017, le centre d’innovation porté par la Ville de Dudelange et intimement lié au développement du futur écoquartier Neischmelz a été inauguré samedi. Sept start-up actives dans les écotechnologies occupent d’ores et déjà le bâtiment.

Officiellement, il s’agit d’un «centre d’accueil et d’innovation pour entreprises». Comprenez plus pragmatiquement un incubateur sur mesure pour la Ville de Dudelange et le développement de son quartier «à énergie neutre en CO2».

Présenté lors d’une conférence de presse au mois de septembre, l’Innovation Hub a en effet clairement été pensé comme «un premier pas concret vers la construction du site Neischmelz et de son identité écotechnologique».

Les start-up qui y sont accueillies ont donc principalement été choisies pour l’expertise qu’elles peuvent apporter à ce projet précis. En échange, la Ville de Dudelange leur promet un accès à l’immense marché qui s’annonce.

Le dernier siège administratif d’ArcelorMittal

Mais pour être certaine d’attirer les jeunes pousses les plus adaptées à ce modèle de développement, la municipalité a fait appel à l’expertise de Luxinnovation et du Technoport. Ce sont eux qui ont été en charge de la sélection des dossiers.

Le hub a pris place route de Volmerange, dans le dernier siège administratif d’ArcelorMittal. Après un lifting complet, le bâtiment a été inauguré samedi. Il compte 500m2 de surface. Sur les 12 places disponibles, sept sont d’ores et déjà occupées.

Voici le nom des premiers locataires:

  • Techno Green – La start-up est spécialisée dans la création de matériaux durables dans le domaine des sanitaires.
  • WeThink – Luxembourgeoise, la jeune pousse développe des applications pour réduire le gaspillage alimentaire et développer l’énergie circulaire.
  • Green Beehave – La start-up est en train de mettre en place une plate-forme pour permettre à chacun de quantifier son impact écologique et améliorer ses comportements.
  • Hopes – Sa solution permet de cartographier des réseaux énergétiques et d’analyser l’utilisation de son énergie. Sur la base des données récoltées, elle propose une stratégie d’optimisation de sa consommation.
  • Rss-hydro – Spécialisée dans la télédétection en matière d’inondations et d’hydrodynamique, la jeune pousse luxembourgeoise propose notamment des simulations informatiques des risques d’inondation à l’échelle locale et mondiale.
  • Frontier Connect – Basée à Timisoara, en Roumanie, la jeune pousse est un développeur d’applications en tous genres et dans tous les domaines.
  • LuxEM – Franco-luxembourgeoise, la start-up commercialise des produits d’entretien biodégradables pour les collectivités et l’industrie.