Mobilité au Luxembourg

De futurs traminots en pleine formation

14 Septembre 2017 Par Jean-Michel Hennebert

À moins de trois mois de l’ouverture officielle du premier tronçon du tram, le projet entre dans une phase de plus en plus concrète. Depuis fin août, les personnels recrutés pour assurer la conduite des rames apprennent leur futur métier. Explications.

Pour préparer ce que François Bausch (Déi Gréng), ministre du Développement durable et des Infrastructures, annonce comme «un énorme saut qualitatif» à compter du 10 décembre, date de mise en service du premier tronçon du tram, tous les moyens sont mis en œuvre. Alors que les chantiers suivent leur cours le long du tracé qui doit officiellement relier Luxexpo à l’arrêt Pfaffenthal-Kirchberg, l’effervescence se retrouve également au sein du Neien Tramsschapp, nouveau siège de Luxtram.

Après les pompiers et les policiers, formés au matériel destiné à relier d’ici à 2021 le Kirchberg à la Cloche d’Or et à intervenir en toutes circonstances, ainsi que les instructeurs, le temps est désormais venu d’entrer dans le vif du sujet. Depuis fin août, c’est donc au tour d’une trentaine de personnes, sélectionnées parmi les 900 candidatures reçues, d’apprendre leur futur métier.

32 rames à gérer d’ici 2021

Étalée sur cinq semaines, la formation balaie un large éventail de domaines, du volet théorique, lié à la sécurité, à la technique de conduite pure, en passant par les procédures de vérification du bon fonctionnement du matériel. Une formation exigeante, qui devra être sanctionnée par une autorisation finale, sésame indispensable aux candidats traminots pour être définitivement embauchés. Ce qui devrait intervenir d’ici la fin septembre, afin de permettre le début de la marche à blanc en novembre, soit la mise en service en conditions réelles de la ligne, mais sans passagers.

Parallèlement à ces formations, Luxtram poursuit sa préparation en vue du 10 décembre, puisque le poste de commande centralisé prend peu à peu forme. Véritable tour de contrôle du tracé du tram, il permet d’ores et déjà aux équipes de surveiller le bon fonctionnement des 9 rames qui circulent en phase test sur le premier tronçon. Un nombre qui sera porté à 32 rames d’ici 2021, lorsque les 16km reliant le Findel à la Cloche d’Or seront achevés. Soit l’embauche à venir de dizaines de nouveaux conducteurs.

À noter que la société privée organisera, les 23 et 24 septembre prochains, une opération portes ouvertes. L’occasion de visiter non seulement le site, mais aussi de monter pour la première fois dans les rames et «de ressentir ce que cela fait d’être transporté dans un tram», comme l’indique Carlo Hentzen, directeur d’exploitation.