Paperjam Top 100 - Édition 2018

De 11 à 20...

19 Décembre 2018 Par Paperjam.lu
 (Illustration: Maison Moderne)

Voici la suite du classement de 11 à 20 de la 7e édition du Paperjam Top 100, le classement des décideurs économiques les plus influents du Luxembourg.

11. Claude Kremer

Classé aux portes du top 10, c’est dire si son influence reste importante, lui qui a contribué à créer un cabinet qui emploie désormais 750 personnes. Claude Kremer (62 ans) fait en effet partie des associés qui, en 1988, ont monté Arendt & Medernach, devenu Arendt. Ancien président de l’Alfi, entre mai 2007 et juin 2011, il a ensuite porté l’industrie des fonds à l’échelle européenne en tant que président de l’Efama jusqu’en 2013. Il siège au sein du board of directors de l’Association internationale des fonds d’investissement.

12. Françoise Thoma

En vingt ans d’expérience à la Spuerkeess, Françoise Thoma (49 ans) y a gravi tous les échelons. Jusqu’à son accession au poste de directrice générale en 2016. Depuis trois ans, elle s’est forgé une solide reconnaissance sur la Place où les femmes sont pourtant rares à des postes aussi décisifs. Et ce ne sont pas les soubresauts du moment avec le syndicat de la fonction publique qui entacheront sa détermination à faire de la BCEE une banque prête pour son avenir. Elle siège aux conseils de Cargolux, de la Bourse, d’Enovos et de SES.

13. Claude Marx

Ancien banquier (17 années chez HSBC), Claude Marx (52 ans) est devenu le gendarme du principal secteur d’activité du pays, en février 2016. Depuis le début de son mandat de directeur général, la CSSF a considérablement agrandi ses effectifs pour correspondre au développement de la Place. Strict sur les contrôles, rigoureux dans l’application de la réglementation, le régulateur qu’il dirige est toutefois cité comme essentiel par les acteurs qui décident de s’installer au Luxembourg pour déployer des activités en Europe.

14. Luc Frieden

Après la parenthèse post-2013 et sa mission de vice-président du groupe Deutsche Bank à Londres (2014-2016), l’ancien ministre des Finances a participé à la gestion du changement d’actionnaire de la Bil, du qatari Precision Capital au chinois Legend Holdings. Luc Frieden (58 ans) préside aussi le conseil d’administration du groupe Saint-Paul et est associé au cabinet d’avocats Elvinger Hoss Prussen. Un agenda chargé qui devrait évoluer en fonction des résultats des élections européennes de mai 2019 durant lesquelles il devrait mener la liste du CSV.

15. Robert Glaesener

L’arrivée de Robert Glaesener (48 ans) dans le Paperjam Top 100 et à une telle place est le fruit de son influence. Mais elle reflète aussi l’importance prise par le secteur ICT au Luxembourg. Et par le succès de la start-up, devenue entreprise mondiale, qu’il dirige: Talkwalker. 10 ans en effet que l’outil d’analyse de veille des médias sociaux a creusé son sillon grâce à une équipe dirigeante formée également des cofondateurs Christophe Folschette et Thibaut Britz.

16. Sasha Baillie

Incontournable depuis cinq ans dans le dispositif du ministère de l’Économie, Sasha Baillie (48 ans) a donné une nouvelle impulsion à Luxinnovation. Elle est devenue au printemps 2018 la première femme CEO de l’agence nationale pour l’innovation. Proche d’Étienne Schneider et de Francine Closener, cette femme d’action compte à son actif la mise en place du projet de nation branding et le montage de l’entreprise LuxGovSat, destinée au marché satellitaire militaire. Elle en préside d’ailleurs le conseil d’administration.

17. Claude Strasser

Il est, depuis 2012, à la tête du plus grand employeur du pays. Sous l’impulsion de Claude Strasser (46 ans), le groupe Post a poursuivi la diversification de ses activités pour correspondre à l’évolution du métier historique: ICT et logistique pour compenser le courrier traditionnel en baisse. Claude Strasser aime le mouvement et veut faire naviguer le paquebot Post (4.480 collaborateurs) avec la souplesse nécessaire aux marchés qui évoluent rapidement.

18. Nicolas Mackel

Voilà déjà cinq ans qu’il est le porte-drapeau du secteur financier à travers le monde. Mais aussi le premier à monter au front lorsque la Place est attaquée. Ne demandez pas à Nicolas Mackel (48 ans) d’adopter un langage diplomatique pour contrecarrer des clichés persistants sur le Luxembourg. Sur les plateaux TV, il démonte avec efficacité des questions qui en auraient désarçonné d’autres. Dans le cadre du Brexit, il est à la manœuvre pour attirer des acteurs de Londres, sans pour autant couper les ponts avec la City.

19. Paul Helminger

Paul Helminger (78 ans) collectionne les étiquettes, dans le privé et en politique. Il préside le conseil d’administration de LuxairGroup, mais aussi celui de Cargolux et de la start-up fintech SnapSwap. Avant de mettre son expertise au service des entreprises, il avait déjà accédé à de nombreuses fonctions en politique. Ancien chef de cabinet du Premier ministre Gaston Thorn (DP) de 1974 à 1979, il est devenu député puis est entré au conseil communal de la Ville de Luxembourg en 1987. 12 ans plus tard, il sera bourgmestre (jusqu’en 2011). Il reste très écouté dans son camp.

20. Henri Grethen

S’il n’est plus en première ligne des décisions politiques, Henri Grethen (68 ans) reste cité parmi les voix qui comptent. Et lorsqu’il prend la parole dans une réunion, cette voix est entendue. Ancien ministre de l’Économie et des Transports (1999-2004), il siège depuis 2008 à la Cour des comptes européenne. L’épisode raté de la présidence de la BCEE ne l’a pas pour autant démotivé de cette fonction. Et c’est à la Fondation de Luxembourg qu’il partage aussi sa connaissance de l’économie et des réseaux politiques au profit de la philanthropie.

La suite du classement ici.