Stockage

Data lake, le big data en mode agile

14 Septembre 2018 Par Paperjam.lu
Le data lake accumule les données brutes ou déjà ciblées et permet une utilisation rapide.
Le data lake accumule les données brutes ou déjà ciblées et permet une utilisation rapide. (Photo: jro-grafik)

Cette méthode de stockage des données utilisée par certaines applications de big data centralise l’ensemble des informations de l’entreprise, fichiers bruts comme données transformées, permettant toutes sortes de traitements.

Un peu à l’image de ces bassins de rétention d’eau, le data lake accumule les données, qu’elles soient brutes ou déjà ciblées. De cette spécificité découle une capacité à traiter et transformer rapidement l’information pour réduire le time to market.

De plus, en affranchissant les données de tout a priori ou idée préconçue, le data lake parvient à réinventer en permanence l’usage que l’on fait des bases d’informations de l’entreprise et à en renouveler les applications. Dépourvue de schéma strict d’exploitation de la donnée, cette méthode de stockage nécessite une puissance de calcul importante pour traiter des masses d’informations brutes en des temps très courts.

Le data lake apporte une réponse agile aux problématiques des entreprises et favorise l’amélioration de l’expérience client grâce à une analyse des parcours à 360°, la détection de «buyer personas» pour affiner les stratégies marketing ou encore l’intégration rapide de nouveaux flux de données issues notamment de l’internet des objets (IoT).