Interrogatoire des journalistes

ChamberLeaks fait encore des vagues

31 Mai 2018 Par Paperjam.lu
100,7
La radio 100,7 refuse toujours de se laisser intimider par la procédure judiciaire lancée suite aux ChamberLeaks. (Photo: 100.7 / archives)

Jean-Claude Franck et Claude Biver, rédacteur en chef et journaliste à la radio 100,7, ont été interrogés par la Justice dans le cadre des ChamberLeaks, qui ont révélé des failles dans la sécurité informatique du Parlement.

Nouvel épisode dans le mauvais feuilleton ChamberLeaks. Après la perquisition subie par la radio 100,7 le 15 mai dernier, la justice a cette fois procédé à des interrogatoires contre des membres de la rédaction.

Selon le Tageblatt, Jean-Claude Franck, rédacteur en chef de 100,7, et le journaliste Claude Biver ont confirmé avoir été interrogés en tant que suspects dans le cadre de l’intrusion sur le site de la Chambre (chd.lu) en mars dernier. La radio publique avait voulu démontrer qu’il existait des failles de sécurité dans le système informatique du Parlement et qu’en modifiant des hyperliens, on pouvait avoir facilement accès à de nombreux documents.

Depuis, les deux journalistes font l’objet d’une enquête pour fraude informatique et vol de données électroniques. Après avoir remédié à la faille divulguée, la Chambre avait saisi le Parquet via son président Mars Di Bartolomeo. Aucune enquête n’est par contre menée contre le Parlement, rappelle Jean-Claude Franck dans le Tageblatt, alors que visiblement son système informatique n’était pas suffisamment sécurisé.