Transports en commun

Ce qu’implique la fin de la «Jumbokaart»

05 Septembre 2017 Par Paperjam.lu
Gratuité des transports
La délivrance de la majorité des myCard se fera par les établissements scolaires, que ce soit des lycées publics luxembourgeois ou des écoles privées ou européennes. (Photo: Sven Becker/archive)

Depuis le 1er septembre, l’ensemble des transports en commun du pays sont gratuits pour les moins de 20 ans et les étudiants de moins de 30 ans. La carte jaune disparaît au profit d’une «myCard Élève» personnalisée, preuve d’une inscription dans un établissement reconnu.

Annoncée en janvier dernier, la suppression de la «Jumbokaart» pour tous les élèves de moins de 20 ans est entrée en vigueur le 1er septembre. Conséquence de l’élargissement de la gratuité des transports en commun qui représente un manque à gagner de 500.000 euros par an pour l’État, cette décision se traduit par la mise en place de nouvelles habitudes.

Concrètement, pour pouvoir circuler gratuitement, tous les élèves inscrits dans un établissement secondaire luxembourgeois doivent être en possession d’une carte «myCard Élève», établie par les institutions officiellement reconnues. Qu’il s’agisse de lycées publics luxembourgeois, d’écoles privées ou d’établissements internationaux. Selon le site du ministère de l’Éducation nationale, cette carte sera distribuée «à tous les élèves (…) ne disposant pas encore de revenus propres, ainsi que les jeunes en formation». Les titulaires pourront donc avoir des âges différents, sans toutefois dépasser la limite des 25 ans accomplis.

Carte multifonction

Les élèves résidant au Grand-Duché, mais inscrits dans des établissements secondaires étrangers – à l’exception du Schengen-Lycée – doivent, eux, remplir un formulaire spécifique. Idem en ce qui concerne les moins de 25 ans inscrits dans une formation du Service de la formation des adultes ou bénéficiant d’une mesure du Service national de la jeunesse, éligibles à une «myCard Jeunes». Pour pouvoir en bénéficier, les demandeurs doivent remplir une demande en ligne et fournir un certificat de participation et une photo d’identité.

Délivrées à titre individuel, ces différentes cartes ne serviront pas uniquement de titre de transport, mais aussi de pièce d’identification de chaque élève. Dans ce cadre, elles seront délivrées à titre de prêt et resteront la propriété du ministère de l’Éducation nationale. Autrement dit, ces cartes ne pourront être retirées par le conducteur ou le contrôleur en cas de non-respect des consignes de sécurité. Elles serviront uniquement à prendre l’identité du contrevenant dans le cadre d’une éventuelle plainte.

Même régime en ce qui concerne les étudiants inscrits dans des formations post-secondaires, grâce à un accord trouvé début août entre gouvernement et syndicats étudiants. Dans le cadre d’une période transitoire qui finira le 31 octobre 2018, les preuves d’inscription de l’année ou du semestre écoulé(e) seront acceptées pour bénéficier du «Studentenabo».  Ceux qui poursuivent leurs études supérieures au-delà des frontières voyagent pour leur part gratuitement uniquement sur le territoire national. Enfin, les enfants, jusqu’à 12 ans inclus, bénéficient également de la gratuité des transports en commun, même sans disposer de titre de transport, selon les informations publiées sur le site du gouvernement.