Activité de fret

Cargolux réaffirme ses ambitions chinoises

17 Août 2017 Par Jean-Michel Hennebert
Cargolux
Les protocoles d’entente signés lors de la visite du vice-gouverneur de la province du Henan concernent principalement l’activité de fret sur l’aéroport de Zhengzhou, principale plateforme logistique chinoise, selon Paul Helminger. (Photo: Mike Zenari)

La visite, au cours de la semaine, du vice-gouverneur de la province du Henan a abouti à la mise en place de plusieurs accords destinés à la création d’un centre de maintenance à Zhengzhou, au lancement effectif de Henan Cargo Airlines ou à la valorisation de Luxair.

Deux mois après la visite officielle de Xavier Bettel en Chine, les relations diplomatiques et économiques entre les deux pays se poursuivent avec la venue du vice-gouverneur de la province du Henan au Grand-Duché.

Présent entre la fin de la semaine passée et le 15 août aux côtés d’une délégation de représentants des entreprises publiques HNCA et Henan Province Airport Group (HAG), le dignitaire chinois en charge du commerce, du tourisme et des relations extérieures a signé «plusieurs accords» destinés à «renforcer la stratégie ‘dual hub’ et les infrastructures de fret aérien à Zhengzhou et au Luxembourg», indique le communiqué officiel.

Aucune obligation contractuelle n’a été fixée dans le document.

Paul Helminger, président du conseil d’administration de Cargolux

Interrogé jeudi par la radio 100,7, Paul Helminger, président du conseil d’administration de Cargolux, précise qu’«il n’y a pas de nouveaux engagements financiers ni d’accord, mais uniquement des memorandum of understanding qui réaffirment les ambitions mutuelles pour accroître les capacités de fret sur le site de Zhengzhou». Parmi elles, l’une des pistes évoquées tient dans «la possibilité d’allouer une partie d’un hangar à Cargolux au sein de l’aéroport chinois» et «la mise en place d’un centre de maintenance».

Ce point qui était déjà évoqué en 2014, lors de l’entrée au capital de HNCA dans Cargolux, vise notamment à permettre à la compagnie aérienne luxembourgeoise d’«épauler» son homologue chinois, même si «aucune obligation contractuelle n’a été fixée dans le document», précise le président du conseil d’administration de Cargolux.

Réflexions autour des touristes chinois en Europe

Autre aspect évoqué dans ces protocoles d’entente, la mise en service programmée de Henan Cargo Airlines, nouvelle compagnie aérienne fruit d’une joint-venture entre Cargolux et HNCA, et dans laquelle la compagnie luxembourgeoise détiendra 25% des parts. Selon Paul Helminger, le lancement annoncé pour le quatrième trimestre 2018 pourrait être une nouvelle fois retardé, en raison de la volonté de l’actionnaire principal «de ne voir que des pilotes chinois opérant au sein de la compagnie». Problème, selon lui: «le manque de pilotes chinois formés pour voler sur des 777», soit les avions prévus pour opérer les vols depuis Zhengzhou vers l’Asie, notamment.

Enfin, la visite de travail a été également l’occasion de mettre sur papier les réflexions en cours autour de la volonté «de Luxair et des autorités du Henan d’acheminer des passagers chinois en Europe», selon Paul Helminger, au micro de 100,7. Une définition vague, loin d’impliquer à ce stade une quelconque alliance assurant à Luxair le transport ou le dispatch de tout ou partie du flux de touristes chinois désireux de visiter le Vieux Continent.