Carnet Noir

Camille Gira est décédé

16 Mai 2018 Par Paperjam.lu
Camille Gira
Bourgmestre de Beckerich durant de nombreuses années, il aura œuvré sur le plan local pour mettre en pratique sa vision écologique et du développement durable. (Photo: Christophe Olinger / archives)

Le secrétaire d’État au Développement durable et aux infrastructures est subitement décédé mercredi soir à l’âge de 59 ans, suite à un malaise survenu à la Chambre des députés.

Camille Gira n’est plus. Le secrétaire d’État Déi Gréng a été victime, selon RTL, d’une crise cardiaque mercredi en soirée, alors qu’il avait été emmené à l’hôpital en raison d’un malaise survenu à la Chambre des députés durant sa prise de parole au sujet du projet de loi concernant la protection de la nature et des ressources naturelles.

Il avait 59 ans.

À 21h11, le gouvernement a publié un communiqué officialisant cette triste nouvelle: 

«Dans ses mandats politiques, que ce soit au niveau communal ou au niveau national, Monsieur Gira a toujours fait preuve d’un dévouement exemplaire. Il s’est également engagé tout au long de sa carrière politique pour les valeurs fondamentales de tolérance, de solidarité et de respect. Outre cet engagement, il a été un porte-parole passionné par ses convictions écologiques, notamment la protection des ressources naturelles et l’environnement», a déclaré le Premier ministre, ministre d’État, Xavier Bettel.

Anéanti par cette nouvelle, le Premier ministre présente au nom du gouvernement, ses sincères condoléances à son épouse et ses deux fils, ainsi qu’à toute sa famille et ses proches.

Le président de la Chambre des députés, Mars Di Bartolomeo, ainsi que les chefs et représentants des groupes et des sensibilités politiques ont adressé un message de condoléances dans la soirée:

„D’Chamber ass déif getraff. Nodeem de Staatssekretär Camille Gira an der Plenière zesummegaangen an duerno verscheet ass, ass d’ëffentlech Sëtzung vun Donneschdeg ofgesot. Dat huet de Chamberpresident Mars Di Bartolomeo zesumme mat de Fraktiounscheffen decidéiert, aus Respekt virun de Gefiller vun der Famille, vun de Frënn an all senge Kollegen.

D’Chamber dréckt der Famille vum Camille Gira hiert éierlecht an déifste Matgefill mat.“

La séance programmée jeudi à la Chambre est reportée.

Beckerich, son combat

Entré au gouvernement suite aux élections de 2013, Camille Gira s’était surtout fait connaître dans sa commune de Beckerich, qu’il avait voulu ériger parmi les modèles de développement durable, tant sur le plan de la gestion des ressources que de l’économie. 

Après avoir été échevin dès 1982, il a dirigé la commune de 1990 jusqu’à sa prise de responsabilités gouvernementales.

Il avait été élu pour la première fois à la Chambre des députés dans la circonscription Nord en 1994 et avait été reconduit par les électeurs lors des scrutins suivants. Camille Gira s’apprêtait à nouveau à défendre les couleurs des Verts aux élections législatives d’octobre 2018. Il avait été désigné pour mener la liste du Nord en tant que tête de liste, aux côtés de Françoise Folmer.

Camille Gira a aussi exercé en tant que contrôleur aérien au Findel, de 1977 à 1994.