Départs en vacances

«Business as usual» au Findel

18 Juillet 2017 Par Frédéric Antzorn
Terminal B
Bien qu’encore seulement partiellement opérationnel, le terminal B contribue à la bonne distribution du trafic voyageurs à l’aéroport de Luxembourg, à l’heure des vacances. (Photo: Christophe Olinger / archives)

Si plus de 600.000 voyageurs sont attendus au Findel au cours de ces deux mois de vacances d’été, aucun dispositif particulier n’a été déployé à l’aéroport de Luxembourg où, grâce notamment à la remise en service du terminal B, le trafic passagers est bien distribué.

Ce week-end ont débuté les vacances d’été au Luxembourg, synonymes pour beaucoup de résidents de migration vers des destinations ensoleillées.

Si une majorité d’entre eux utilisent leur voiture pour voyager, comme l’indiquait le Statec il y a peu, ils seront – avec les résidents des pays frontaliers – également nombreux à prendre l’avion, comme en témoignent les chiffres de l’Administration de la navigation aérienne, qui font état de près de 599.000 voyageurs ayant transité par le Findel l’an dernier, en juillet et en août.

La tendance étant à la hausse, le cap des 600.000, voire des 650.000 voyageurs, devrait donc allègrement être dépassé cette année, sans que cela ne perturbe pour autant les autorités aéroportuaires en termes d’organisation.

«Business as usual», affirme à ce sujet le CEO de Lux-Airport, Johan Vanneste, pour qui le premier gros week-end d’affluence à l’aéroport de Luxembourg devrait être le dernier de ce mois de juillet.

L’apport du terminal B

«Il y a déjà beaucoup de monde ces derniers jours, mais ce trafic de voyageurs est bien distribué tout au long de la journée, et il devrait en être ainsi tout l’été», ajoute-t-il.

Dans cette bonne destination, le terminal B, remis en service il y a quelques jours, joue bien évidemment son rôle, permettant de mieux absorber les pics de trafic notamment observés les jeudis et les vendredis soirs.

Johan Vanneste est d’autant plus serein que le nouveau terminal est encore loin d’avoir atteint sa véritable altitude de croisière, n’accueillant pour le moment que les seuls appareils de Luxair.

«Nous avons d’abord donné à la compagnie nationale la chance de s’adapter à ce nouveau terminal B avant, quand tout sera bien rodé, d’y ajouter KLM et Lufthansa», souligne encore le patron du Findel, pour qui il ne devrait donc y avoir aucun gros problème à gérer à l’aéroport de Luxembourg ces prochaines semaines.

«Ni même de petits!», assure-t-il.