Banques

BNP Paribas, un poids lourd au Luxembourg

17 Novembre 2010 Par Nicolas Raulot
Le processus d’intégration de BNP Paribas Luxembourg dans la nouvelle entité BGL BNP Paribas est désormais achevé. (Photo: BGL BNP Paribas)

La banque a présenté l’ensemble de ses métiers commerciaux ce mercredi matin en conférence de presse. La bascule opérationnelle, dernière étape du processus d’intégration, a été réalisée le week-end du 30 octobre.

Unknown ObjectEntamé à l’automne 2008 avec la faillite de Fortis, le processus d’intégration de BNP Paribas Luxembourg dans la nouvelle entité BGL BNP Paribas est désormais achevé. Le Conseil d’administration, présidé par le haut-fonctionnaire Gaston Reinesch, avait arrêté le plan industriel le 25 novembre 2009, il y a presque un an jour pour jour.

La fusion juridique a été réalisée le 1er octobre dernier et la bascule opérationnelle a été réussie lors du week-end du 30 octobre. Le personnel des différents métiers de l’entité fusionnée a été regroupé au siège du 50 avenue Kennedy au Kirchberg. Les locaux de Howald de l’ex-BNP Paribas Luxembourg sont réservés à l’activité des fonds d’investissement.

BNP Paribas affirme sa position de leader et même de poids lourd au Grand-Duché, en devenant le premier employeur bancaire du pays et le deuxième, toutes sociétés confondues, derrière ArcelorMittal.

Actionnariat solide et stable

L’établissement peut compter sur un actionnariat solide et stable (BNP Paribas à 66%, Etat luxembourgeois à 34%) pour poursuivre son développement au sein d’un groupe international qui emploie plus de 202.000 collaborateurs dans le monde.

Plus de 4.200 personnes travaillent dans les différentes entités du groupe au Grand-Duché, dont 2.846 chez BGL BNP Paribas, 1.117 chez BNPP Securities Services (entité spécialisée dans l’administration et la conservation de fonds d’investissement) et 279 dans les différentes autres activités (assurance, immobilier, leasing, Arval).

La banque continue à recruter, alors qu'une centaine de collaborateurs ont profité ces derniers mois d'un package de départ en retraite anticipée. Cette importante opération a donc été réalisée sans casse sociale.

La banque a souhaité marquer l’événement ce mercredi en présentant l’ensemble des activités et services à la presse (banque de détail, banque privée, corporate banking, securities services, immobilier, Arval, Cardif Lux International pour l’assurance-vie, BNP Paribas Leasing Solutions, BNP Paribas Investment Partners..)

Ils n'étaient pas moins de 13 responsables à la table des intervenants dont Eric Martin et Carlo Thill, les deux co-présidents du comité de direction. Mais aucune annonce particulière n’a été faite à cette occasion.

En fin de compte, le résultat final donne l’impression d’un rouleau compresseur et d’une mécanique bien huilée, mais qui manque aussi un peu de relief et d’aspérités.