Élections communales en Belgique

Bastogne et Arlon restent aux mains des centristes

15 Octobre 2018 Par Jamila Boudou
À Bastogne, le bourgmestre Benoît Lutgen a remporté largement le duel face à son frère Jean-Pierre Lutgen, directeur général d’Ice Watch.
À Bastogne, le bourgmestre Benoît Lutgen a remporté largement le duel face à son frère Jean-Pierre Lutgen, directeur général d’Ice-Watch. (Photo: Shutterstock)

Les Belges étaient également appelés aux urnes dimanche pour élire, leurs représentants communaux et provinciaux. À Bastogne et Arlon, notamment, les bourgmestres sortants CDH (Centre démocrate humaniste) rempilent pour un nouveau mandat.

Les électeurs des 44 communes de la province de Luxembourg ont élu dimanche leurs nouveaux représentants locaux et provinciaux. L’un des résultats les plus attendus en Wallonie hier soir était celui de Bastogne où le duel entre les frères Lutgen a finalement été remporté par le cadet des deux, le centriste Benoît Lutgen (CDH), bourgmestre depuis six ans. Jean-Pierre Lutgen, directeur général d’Ice-Watch et candidat sur la liste Citoyens + (32,07%), a salué la victoire de son frère, reconnaissant sa défaite.

«Notre victoire est celle de l’intérêt général», a déclaré Benoît Lutgen, qui rempile donc pour un second mandat. Il remporte, avec sa liste, 65% des suffrages.

Mon avenir est en dehors de Bastogne.

Jean-Pierre Lutgen, directeur général d’Ice-Watch

«Bastogne a préféré la stabilité plutôt que le changement», a déclaré Jean-Pierre Lutgen. «L’expérience politique est pour moi terminée. Mon avenir est en dehors de Bastogne», sous-entendant un départ futur de la ville, pour lui et son entreprise.

La situation à Arlon, Virton, Aubange et Messancy

À Arlon, la surprise est venue d’Écolo. Les Verts, en hausse également à Bruxelles et en Wallonie, passent de 4 à 7 sièges, en remportant 22,8% des suffrages. Écolo devient le second parti arlonais. La liste centriste du bourgmestre Vincent Magnus, Arlon 2030, se maintient et grappille un siège supplémentaire (12 sièges), signant le plus gros score (39,09%). Grosse déception dans les rangs du PS arlonais (Parti socialiste), qui dégringole et passe de 8 à 4 sièges et devient le quatrième parti de la ville. Le MRMC, de tendance de droite, est le troisième parti (22,43%). Sur TV Lux, Vincent Magnus a confirmé une alliance avec MRMC, au détriment des Verts.  

Comme à Arlon, Écolo est en hausse à Virton (+6%) et remporte 22,8% des suffrages. Les Verts possèdent désormais 3 sièges. La liste IC+ (tendance centriste et de droite), poussée par le bourgmestre sortant François Culot, maintient ses 8 sièges (32,01%) (-5%). La liste Citoyens obtient le deuxième meilleur score (27,2%), tandis que le parti centriste CDH est en baisse et récolte seulement 14% des suffrages (-12%). Ensemble EA réalise le moins bon résultat (9,66%). 

À Aubange, le centriste Jean-Paul Dondelinger, premier échevin sortant, sera le nouveau bourgmestre. Les centristes du CDH raflent le plus de voix, 37,49% des suffrages (+3,31%) et comptent désormais 10 sièges. IG, la liste emmenée par la bourgmestre PS sortante Véronique Biordi, s’effrite (-14,6%) et perd 5 de ses 12 sièges. La liste TPA (tendances de gauche, droite et centre) est le deuxième parti, avec 32,84% (8 sièges). Mais des rapprochements entre le CDH et la liste de la bourgmestre sortante d’Aubange sont annoncés. 

À Messancy, la liste de la majorité sortante, NUC, menée par le bourgmestre sortant Roger Kirsch (CDH, parti centriste), maintient ses 11 sièges, avec 55,91% des suffrages (+1,27%). La nouvelle liste ICM arrive ensuite avec 34,55% et remporte 7 sièges.

Le centre et la droite en tête à la province

Au sein des instances provinciales, le CDH (centre) et le MR (droite) restent les deux principaux partis. Le CDH, en recul de 3%, remporte 31,66% des suffrages (14 sièges), et le MR reste stable et obtient 26,25% (12 sièges).

Le PTB, le parti d’extrême gauche, est en hausse (+5%), mais n’obtient pas de siège, tandis que le Parti socialiste (17,62%) est légèrement en recul de 3 sièges et en conserve 7. Écolo est en hausse de 3% (14,56% des suffrages) et compte 4 sièges.