Exclusif

Bank of Singapore s’installe au Luxembourg

16 Juillet 2018 Par Jean-Michel Lalieu
Anthony Simcic assure le développement de Bank of Singapore en Europe. (Photo: Lala La Photo)

Bank of Singapore, filiale du groupe OCBC, s’installe sur le marché de la banque privée au Luxembourg. L’ambition est de couvrir l’ensemble du territoire européen, et non pas de contourner le Brexit. Son CEO dévoile en primeur à Paperjam les objectifs de la banque.

Une nouvelle banque privée s’inscrit dans le paysage luxembourgeois, en provenance directe de Singapour. Bank of Singapore (BOS) vient d’obtenir de la part de la Commission de surveillance du secteur financier (CSSF) sa licence pour l’exécution d’ordres et le conseil en investissement. Elle entame donc de nouvelles activités à partir de son siège grand-ducal.

Son objectif est clair, il s’agit de drainer une nouvelle clientèle fortunée (5 millions d’euros et plus) dans l’espace économique européen. «Jusqu’à présent, nous sommes parvenus à assurer 10% de nos actifs sans être présents en Europe, nous pensons donc pouvoir faire encore bien mieux en étant au plus proche de nos clients», explique à Paperjam Anthony Simcic, CEO de BOS Wealth Management Europe.

Relais vers les investissements chinois

L’institution singapourienne ne voit donc pas son rôle en tant que relais d’investissement pour les Chinois installés en Europe, mais bien pour les Européens qui cherchent à investir de manière différente.

«Notre spécificité vient avant tout de notre connaissance des classes d’actifs sur les marchés asiatiques et de notre orientation plus tactique que stratégique. Nous investissons à plus court terme que ce qui se fait généralement en Europe.» Partant de cela, il espère obtenir une partie du portefeuille d’investissement des grandes familles fortunées en visant la diversification. 

Bank of Singapore est intégrée dans le conglomérat singapourien OCBC (Oversea-Chinese Bank), la plus ancienne banque du pays. Elle a été fondée en 2010 par le rachat d’ING Asia Private Bank par OCBC, après la débâcle du groupe bancaire néerlandais qui l’a contrainte à céder des pans importants d’activité.

102 milliards de dollars d’actifs

BOS gère actuellement un portefeuille de 102 milliards de dollars d’actifs. «La progression a été très rapide, même si un tiers environ est lié à des acquisitions», note Anthony Simcic, qui a travaillé ces 13 dernières années pour HSBC Private Bank au Luxembourg,dont il a quitté le poste de directeur général fin 2017.

Notre présence au Luxembourg n’est pas liée au Brexit.

Anthony Simcic, CEO BOS Wealth Management Europe

Essentiellement active sur le continent asiatique, nous l’avons dit, la banque a déjà développé une activité de banque privée depuis Londres, mais au départ de la maison mère OCBC. «Mais nous sommes très clairs, notre présence au Luxembourg n’est pas liée au Brexit. Nous voulons développer un hub central pour toute l’Europe, et les similitudes entre le Luxembourg et Singapour nous ont fait opter pour cette destination.»

BOS Luxembourg entame donc sa politique de recrutement, même si certains cadres de Singapour ont déjà fait le choix de rejoindre les bureaux de la rue Sainte-Zithe. «Nous espérons être une quinzaine à la fin de cette année et arriver à 40 en 2020», annonce encore Anthony Simcic, qui précise bien que l’ambition est de grandir par croissance organique. Dans un premier temps, en tout cas.