Bourse aux États-Unis

Avis de tempête sur Wall Street

06 Février 2018 Par Paperjam.lu
Wall Street
La séance du 5 février 2018 aura été la plus mauvaise à Wall Street depuis août 2011. (Photo: Licence C.C.)

Le cours du Dow Jones a enregistré lundi, tout comme l’ensemble des principaux indices boursiers, une chute importante. Un coup de semonce qui intervient le jour de l’entrée en fonction de Jerome Powell à la tête de la Fed.

Il n’est pas encore question de krach boursier, mais Wall Street a essuyé lundi un premier coup de semonce. Le Dow Jones, indice phare de la Bourse new-yorkaise, a enregistré au cours de la journée un recul de 4,6%, tandis que le Nasdaq, l’indice dédié aux technologies, perdait dans le même temps 3,8%. Cette séance, la plus mauvaise depuis août 2011, fait suite à celle de vendredi, où l’indice américain avait perdu 2,54%.

Hasard du calendrier, cette séance historique est intervenue le jour de l’entrée en fonction de Jerome Powell à la tête de la Fed, après que l’institution américaine a été dirigée pendant quatre années par Janet Yellen. L’origine de ce mouvement se trouve dans la publication, vendredi, des chiffres de l’emploi aux États-Unis. Exceptionnellement bons, notamment avec une création de 200.000 emplois en janvier et une progression annuelle de 2,9% des salaires, ces derniers ont suscité des craintes inflationnistes du côté des opérateurs financiers.