Entrepreneuriat

Au plus haut du CYEL

27 Juin 2008 Par Jean-Michel Gaudron
Sylvain Zimmer (Jamendo), Xavier Buck (EuroDNS) et Emmanuel Vivier (Vanksen Grou
Sylvain Zimmer (Jamendo), Xavier Buck (EuroDNS) et Emmanuel Vivier (Vanksen Group) seront départagés le 4 juillet prochain. (Illustration: Claire Ramos pour Ingrid – StudioForEditorialDesign)

La jeune Chambre de Commerce du Luxembourg s’apprête à remettre son prix Creative Young Entrepreneur Luxembourg pour l’année 2008. Trois finalistes sont en lice. Présentation.

L’esprit d’entreprendre au Luxembourg, ça existe. Pour preuve, les nombreuses initiatives visant à récompenser les plus beaux projets ou les plus belles réussites. Aux côtés des récompenses de 1,2,3 Go ou du prix de l’entrepreneur de l’année, décerné tous les deux ans par Ernst & Young, voici le prix Creative Young Entrepreneur Luxembourg (www.cyel.lu), que l’on doit, chaque année, à JCI Luxembourg, membre de la fédération mondiale de jeunes entrepreneurs (JCI), forte d’un bon demi-million de membres.

En 2007, le premier prix du concours avait été attribué à Roger A. Assaker, directeur de la société e-Xstream Engineering (société de logiciels et d’expertise dans le domaine de la modélisation multi-échelles des matériaux et structures composites). Qui sera son successeur cette année? Ils ont été nombreux à postuler, puisque le jury a eu à plancher sur pas moins de 23 dossiers, soit 40% de plus qu’en 2007. Ce jury était composé de cinq membres: Rachel Gaessler (1,2,3 Go), Diego De Biasio (Technoport), Michele Gallo (Luxinnovation), Yves Kemp (KPMG) et Mike Koedinger (Mike Koedinger Edition).

Au final, ils sont trois sur les rangs, et le niveau est pour le moins relevé, avec, par ordre alphabétique, Xavier Buck, 38 ans, CEO et fondateur d’EuroDNS; Emmanuel Vivier, 31 ans, fondateur de Vanksen Group et Sylvain Zimmer, CTO et co-fondateur de Jamendo, qui est le benjamin du plateau, du haut de ses 23 ans et demi... Verdict le 4 juillet, dans les locaux d’ArcelorMittal à Luxembourg, en présence, notamment, de M. Edmond Israël.

Xavier Buck, Internet entrepreneur

Tombé dans la marmite de l’entrepreneuriat Internet en 1996, Xavier Buck a fait ses premières armes avec Datacenter Luxembourg (en 2000), devenu le principal centre de données du pays, indépendant des opérateurs nationaux ou internationaux. Deux ans plus tard, alors que la bulle spéculative Internet s’est fortement dégonflée, il a créé VoipGATE, société spécialisée dans les solutions de voix sur IP, et surtout EuroDNS, spécialisée dans l'enregistrement de noms de domaine Internet, dans de nombreuses extensions génériques et nationales. La société est devenue, entre-temps, leader européen dans son domaine (avec quelque 500.000 noms de domaine sous gestion et un objectif de 700.000 pour fin 2008) et a toujours affiché des croissances de chiffre d’affaires à deux digits, notamment 40% en 2007, et table sur dix millions d’euros pour 2008. EuroDNS a, récemment, vu le venture-capitalist BIP Investment Partners prendre une participation de 20%. Un apport financier propice à soutenir le développement à l’international de la société.

Emmanuel Vivier, «vouloir c’est pouvoir»

Contaminé au virus de l’Internet à la fin des années 90, Emmanuel Vivier s’est lancé dans l’aventure Vanksen Group en 2002, avec comme activité une gamme complète de services aux marques: de la gestion et du monitoring jusqu’à son référencement, au marketing interactif et alternatif en passant par la communication traditionnelle.Porté par ce spécialiste mondial du buzz marketing, régulièrement appelé aux quatre coins du monde pour faire partager son savoir, son groupe connaît une croissance fulgurante et employait, début 2008, 85 employés (objectif 120 pour 2009), dont 65 au Luxembourg, avec un chiffre d’affaires consolidé de quelque sept millions d’euros. «Je pars toujours du principe que vouloir c’est pouvoir. Ca paraît une évidence, mais on sous-estime souvent l’impact de la volonté. Plus que le génie ou le talent, je pense que c’est la détermination et le travail qui permettent de réussir et qui font la différence avec la concurrence», nous confiait-il, dans ces mêmes colonnes, en janvier dernier.

Sylvain Zimmer, le précoce

«La valeur n'attend pas le nombre des années», disait Corneille (l’écrivain du XVIIe siècle, pas le chanteur...). A 24 ans, Sylvain Zimmer affiche déjà une belle carte de visite. Musicien (saxo, basse et piano) depuis une quinzaine d’années, il est aussi co-fondateur de Jamendo, la plate-forme de téléchargement de musique libre, légale et illimitée, publiée sous licences Creative Commons, en mai 2004, alors qu’il était encore étudiant en école d’ingénieurs à Grenoble... Il est, d’ailleurs, le seul des trois pionniers à pouvoir postuler au prix CYEL réservé aux moins de 40 ans (Pierre Gérard en a 43 ans et Laurent Kratz 42...). Hébergée initialement au Technoport Schlassgoart, à Esch-sur-Alzette, Jamendo a installé ses 25 employés, au printemps dernier, quartier gare à Luxembourg-Ville. Avec presque 10.000 albums publiés en ligne et deux millions de visiteurs uniques, la société est entrée maintenant dans une phase de marketing mondial, avec un apport financier non négligeable, à l’été 2006, de la part du fond d'investissement Mangrove Capital Partners.