Énergie

ArcelorMittal reprend Exosun

04 Janvier 2018 Par Paperjam.lu
Exosun ArcelorMittal
ArcelorMittal s’intéresse depuis le début des années 2000 à l’activité de niche qu’est encore l’énergie solaire. (Photo: DR)

L’offre de reprise du leader des trackers solaires par le géant de la sidérurgie a été validée par le tribunal de commerce de Bordeaux.

Le tribunal de commerce de Bordeaux a donné ce jeudi son feu vert à l’offre de reprise des actifs, par ArcelorMittal, du fabricant français et leader mondial des trackers solaires, Exosun, en redressement judiciaire.

Cette opération devrait relancer le géant sidérurgique dans ce secteur auquel il s’intéresse depuis les années 2000, notamment à travers sa filiale Downstream, via laquelle il fournit des structures métalliques pour les centrales avec plusieurs sites de production en Europe, en Chine et en Égypte.

Selon le groupe, ce rachat devrait aussi faire bénéficier la nouvelle entité d’importantes synergies industrielles, commerciales et de recherche et développement, et lui apporter la solidité financière nécessaire pour répondre à ses clients sur les grands projets solaires.

Fondée en 2007 et basée à Martillac, en Gironde, Exosun a développé une technologie de trackers qui permet aux panneaux photovoltaïques d’être toujours orientés de la meilleure manière pour capter un maximum de rayons du soleil.

Disposant aujourd’hui de filiales aux États-Unis, au Brésil, au Mexique ou encore en Espagne, la société souffrait depuis quelque temps de la concurrence accrue dans le secteur de l’énergie solaire, qui l’avait contrainte à réduire ses effectifs l’an dernier.