Secteur spatial

Après les États-Unis, Spaceresources.lu passe par le Japon

aujourd'hui Par Jonas Mercier
Etienne Schneider
Simon Pete Worden, l’ancien dirigeant de la Nasa, et le ministre de l’Économie luxembourgeois, Étienne Schneider, lors de la visite du Space Systems Loral (SSL) aux États-Unis la semaine dernière. (Photos: Sip / Jean-Christophe Verhaegen)

Le ministre de l’Économie, Étienne Schneider, se rend mercredi dans le pays du Soleil-Levant pour une visite de travail de deux jours qui sera «exclusivement dédiée au secteur spatial».

Après une semaine bien remplie sur la côte ouest des États-Unis, où Étienne Schneider a rencontré plusieurs acteurs-clés du secteur spatial américain, le ministre de l’Économie se rend au Japon, toujours à la recherche de futurs partenaires privés ou publics autour de l’initiative luxembourgeoise Spaceresources.lu.

Cette visite de travail exclusivement dédiée au secteur spatial va permettre au vice-Premier ministre de rencontrer Hirokazu Matsuno, le ministre japonais de l’Éducation, de la Culture, des Sports, des Sciences et de la Technologie, ainsi que Yosuke Tsuruho, secrétaire d’État auprès du Premier ministre japonais en charge de la politique spatiale, «en vue d’une future collaboration», selon le communiqué du gouvernement.

Étienne Schneider en profitera également pour se rendre dans les locaux de la société japonaise Ispace, qui a récemment installé une équipe de scientifiques au Grand-Duché et signé un protocole d’entente avec le Luxembourg dans le cadre de l’initiative Spaceresources.lu.