Concept-cars

Ambiance électrique au Salon de Francfort

14 Septembre 2017 Par Paperjam.lu

Après avoir accueilli les professionnels du monde entier en début de semaine, le salon automobile de Francfort ouvre ses portes au grand public ce jeudi, jusqu’au 24 septembre prochain. Une édition qui ne manque pas de rappeler que pour la quasi-totalité des constructeurs, la tendance est à l’électrification de l’automobile… à moyen terme cependant.

Organisée tous les deux ans à Francfort, l’Internationale Automobil-Ausstellung (IAA) jouit d’une popularité exceptionnelle. Et si, pour cette 67e édition, les SUV sont à l’honneur au rayon des voitures de série, il ne fait nul doute que les yeux du grand public s’arrêteront longuement sur les concept-cars, ces vitrines des technologies qui équiperont les véhicules de demain. Et cette année plus que jamais, les vedettes thermiques surpuissantes laissent place à des bolides plus écologiques.

Inspirée par la réussite fulgurante de la jeune entreprise Tesla Motors (l’un des grands absents de ce salon), et face à la pression grandissante des nombreux gouvernements (principalement européens et asiatiques) visant à interdire la vente de véhicules thermiques d’ici à 2040, une grande majorité de constructeurs, y compris les acteurs du luxe, négocie déjà ce virage électrique, en exposant des concept-cars verts, mêlant une performance et une autonomie dignes de véhicules haut de gamme.

Du côté des géants allemands, BMW présente un modèle bientôt en mesure de concurrencer la Tesla Model S, avec sa i Vision Dynamics, qui devrait être commercialisée avant 2021. Ce modèle dynamique, se rangeant entre la citadine i3 et le coupé sportif i8, promet une autonomie de 600km et une vitesse de pointe dépassant les 200km/h.

Dans un futur un peu plus éloigné, Mercedes compte également rejoindre le marché du 100% électrique, avec une berline appelée EQA, qui devrait être mise sur le marché courant 2022. Avec plus de 270 chevaux sous le capot, elle promet une autonomie de 400 kilomètres.

Le troisième mastodonte de l’automobile allemande, Audi, nous offre, quant à lui, le concept le plus futuriste de ce salon. Avec un modèle sans pédales ni volant, la dénommée Aicon se veut être un véhicule autonome, capable de parcourir 800 kilomètres sans recharge à une allure moyenne de 130km/h. Un concept misant avant tout sur le confort des passagers, qui ne devrait cependant pas être commercialisé avant l’horizon 2030.

Avec la Renault Symbioz, l’automobile française affiche, elle aussi, de grandes ambitions: ce concept-car se veut être «un espace de vie mobile et fonctionnel», le tout tiré par un moteur électrique de 680 chevaux. Le lancement est annoncé pour 2023.

Enfin, loin de l’allure des berlines européennes, Honda joue la carte du néo-rétro avec sa Urban EV. Un concept-car qui n’en est pas réellement un, puisque le modèle devrait être commercialisé en série à partir de 2019.