Les plus grands employeurs

Amazon, Deloitte et KPMG dopent leurs effectifs

30 Juillet 2018 Par Thierry Raizer
Amazon Luxembourg à Clausen
La participation d’Amazon au classement du Statec permet de mieux cerner le poids du quartier général européen du groupe au Luxembourg. (Photo: Jessica Theis / archives )

Les trois entreprises qui affichent la plus forte croissance en effectifs sont Amazon, Deloitte et KPMG, selon le Statec, qui propose une photographie d’un marché de l’emploi dominé par des sociétés de services aux entreprises et du secteur financier.

Au baromètre des plus grands employeurs du pays, certains chiffres accentuent des caractéristiques de l’économie. Sur base de l’édition de juin dernier du classement des principales entreprises au Luxembourg, le Statec indique ainsi qu’Amazon est la société qui a vu son effectif particulièrement gonfler: +20% entre 2015 et 2018, soit 2.250 personnes. Ce qui vaut au géant du e-commerce de figurer désormais à la 11e place des employeurs privés au Luxembourg. 

L’enquête qui donne lieu à ce classement est réalisée sur base déclarative, auprès d’entreprises comptant au moins 90 collaborateurs. Un exercice auquel Amazon ne se livrait pas auparavant et qui permet désormais de mesurer sa taille au sein d’un classement qui reste dominé par Post Luxembourg

En demande d’espaces

Autres entreprises en croissance notable – cette fois sur cinq ans –, Deloitte (+8,5% d’effectifs) et un autre Big Four: KPMG (+8,1%). L’une emploie 2.140 personnes, l’autre 1.650. 

Cette dynamique se répercute notamment sur le marché de l’immobilier de bureaux avec un besoin d’espaces qui ne fait qu’augmenter. Deux ans après avoir inauguré son nouveau siège, KPMG avait eu besoin, début 2017, de se trouver une annexe, toujours sur le boulevard Kennedy au Kirchberg. Là où Amazon a pris 20.000 mètres carrés pour une partie de ses effectifs. Deloitte déménagera en 2019 vers la Cloche d’Or dans un siège flambant neuf construit en face du concurrent PwC Luxembourg (8e employeur du pays, 2.870 personnes). 

11 de plus de 2.500

Du côté des entreprises en baisse, le Statec relève – toujours sur cinq ans – RBC Investor Services Bank (-4,7% à 1.280 personnes) qui avait connu un plan social en 2013 puis en 2014. ArcelorMittal diminue de 3% (4.120 personnes, 4e employeur du pays) suite à la réduction progressive de ses effectifs. Plus étonnant, BGL BNP Paribas se tasse à -2%, mais reste le 1er employeur de la Place et de loin, avec 3.660 collaborateurs (dans différentes branches). 

La banque désormais dirigée par Geoffroy Bazin, suite au départ en retraite de Carlo Thill, est d’ailleurs reprise dans le classement des employeurs (publics et privés cette fois) comptant plus de 2.500 collaborateurs au Luxembourg.

 

Ce classement offre un échantillon de ce que peut représenter l’économie luxembourgeoise de 2018, à commencer par l’importance des pouvoirs publics en tant qu’employeurs directs (État, Ville de Luxembourg, CFL) et indirects (Post évolue en tant que société privée détenue par l’État). Les services, qu’ils soient financiers, technologiques ou de conseils aux entreprises, se marquent aussi avec Post, Dussmann, BGL BNP Paribas et PwC Luxembourg. 

En quête de préservation de la diversité de son tissu économique, entre activités de services plus facilement délocalisables et sites de production, la présence de deux industriels (ArcelorMittal et Goodyear) est, à cet égard, intéressante. Enfin, la progression constante de Cactus est le signe indéniable qu’un pays en croissance est forcément un pays qui consomme.