Logistique

Alibaba pencherait pour Liège

01 Juin 2018 Par Jonas Mercier
Il s’agirait de la construction d’un «gigantesque centre de distribution et de logistique» qui pourrait employer plus d’un millier de personnes, au nord de l’aéroport de Liège.
Il s’agirait de la construction d’un «gigantesque centre de distribution et de logistique» qui pourrait employer plus d’un millier de personnes, au nord de l’aéroport de Liège. (Photo: Licence C. C.)

Le géant chinois du e-commerce serait en négociations «avancées» avec les autorités belges pour ouvrir un centre logistique sur plusieurs hectares, selon L’Écho. De son côté, l’aéroport de Liège vient de signer un partenariat avec Cainiao Smart Logistics Network, le bras logistique d’Alibaba.

Les ambitions du géant du commerce en ligne Alibaba, l’équivalent chinois d’Amazon, passent par l’Europe. Mais avant de s’attaquer de plein front au marché communautaire, l’entreprise se cherche un hub logistique qui pourrait desservir l’ensemble du continent.

Le choix de la plateforme de e-commerce s’est peut-être déjà arrêté sur la Belgique. Un article de L’Écho daté du 1er juin évoque des négociations «arrivées à un stade avancé» entre le gouvernement belge et des responsables de l’entreprise.

Le quotidien parle également de «plusieurs contacts entre le Premier ministre Charles Michel et Jack Ma, le patron d’Alibaba». Les deux hommes devraient se rencontrer prochainement.

L’aéroport de Liège en renfort

Le site concerné serait un terrain de plusieurs hectares au nord de l’aéroport de Liège et il s’agirait de la construction d’un «gigantesque centre de distribution et de logistique» qui pourrait employer plus d’un millier de personnes.

La venue d’Alibaba semble d’autant plus probable que l’aéroport de Liège vient de signer un important partenariat avec le logisticien Cainiao Smart Logistics Network, propriété du groupe détenue à 51% par Jack Ma.

«La stratégie e-commerce en cargo aérien va véritablement révolutionner le transport aérien et le traitement logistique», a indiqué le président de Liege Airport, Luc Partoune, à nos confrères belges. «La digitalisation des opérations, de leur suivi, la robotisation modifient profondément nos métiers. Liege Airport a vocation à devenir l’aéroport cargo du futur et le partenariat avec Cainiao y contribuera.»

Si la venue d’Alibaba se confirme, elle permettra à l’aéroport de Liège de se positionner comme hub logistique régional pour les entreprises asiatiques qui cherchent à toucher les marchés européens. Une place qu’essaie également d’occuper le Findel.

L’importance des hubs

Au Luxembourg, les acteurs de la logistique sont déjà bien ancrés en Asie. Cargolux a présenté en avril des résultats exceptionnels, notamment grâce au développement du e-commerce, qui dope le transport des biens depuis l’Asie vers les hubs européens ou américains.

L’opérateur de fret luxembourgeois a d’ailleurs signé l’année dernière un joint-venture avec le chinois HNCA, qui possède déjà 35% de Cargolux, pour créer la compagnie Henan Cargo Airlines. Cette opération doit lui permettre de maximiser encore un peu plus son accès à l’aéroport de Zhengzhou. Celui-ci est d’ailleurs devenu son hub le plus important de la Chine continentale.

La voie des partenariats

Zhengzhou devrait par ailleurs bientôt être relié au Luxembourg également par les rails. La signature d’un mémoire d’entente entre les CFL Multimodal et leur homologue chinois de la Zhengzhou International Hub Development and Construction Company en janvier 2016, devrait aboutir sur la création d’une ligne ferroviaire pour relier les deux pays dans un délai plus rapide qu’actuellement.

Post, un autre acteur majeur de la logistique au Luxembourg, a également choisi la voie du partenariat pour toucher le marché asiatique. En août 2016, le groupe a signé un accord de collaboration avec son équivalent du Singapour, SingPost. L’objectif étant de proposer des solutions logistiques de bout en bout entre l’Asie et l’Europe.