Shell Eco-marathon

468 kilomètres avec un litre d’essence

09 Juillet 2018 Par Paperjam.lu
L'équipage grand-ducal a pris part au 33ème Shell Eco-Marathon, au Queen Élizabeth Olympic Park à Londres.
L’équipage grand-ducal a pris part au 33e Shell Eco-Marathon, au Queen Elizabeth Olympic Park à Londres. (Photo: Shell)

Le traditionnel Shell Eco-Marathon s’est déroulé le week-end dernier à Londres. Le Lycée des arts et métiers de Luxembourg faisait partie des 150 équipes d’étudiants à s’affronter lors de cette course dont l’objectif est de parcourir la plus grande distance avec la plus petite quantité d’énergie.

Les 150 équipes d’étudiants ont rivalisé d’ingéniosité lors du Shell Eco-Marathon qui a eu lieu le week-end dernier à Londres. Le but de cette compétition? «Il ne s’agissait pas d’être le plus rapide, mais de pouvoir parcourir la plus grande distance avec la plus petite quantité d’énergie», expliquent les organisateurs. Et parmi les équipes à se présenter sur la ligne de départ, il y avait un équipage luxembourgeois.

Le Lycée des arts et métiers de Luxembourg était ainsi au rendez-vous avec un véhicule de sa propre fabrication. Il était représenté dans la catégorie du «Prototype futuriste, alimenté à l’essence». L’équipe a parcouru 468 kilomètres avec un litre de carburant, une distance la classant 21e sur 30 dans cette catégorie «Prototype». Trois équipes françaises trustent le haut de ce classement.

Lors de l’édition 2017, le prototype du Lycée des arts et métiers de Luxembourg avait parcouru 474 kilomètres avec un litre de carburant, sur gazoline. Tous les étudiants en lice avaient conçu et construit leurs bolides, ce qui représente des mois de préparation. «Notre équipe d’étudiants (était) très jeune: la moyenne d’âge se (situait) entre 16 et 18 ans, ce qui est exceptionnel au sein de ce concours. Tout le lycée était impliqué dans notre participation à Londres», a expliqué Georges Gloesener du Lycée des arts et métiers.