Réveillon solidaire

400 convives attendus à la fête de Noël de la Stëmm

19 Décembre 2018 Par Jamila Boudou
Au programme: menu de fête, DJ et ambiance chaleureuse.
Au programme: menu de fête, DJ et ambiance chaleureuse. (Photo: Stëmm)

Jeudi 20 décembre, au Centre culturel de Bonnevoie, 90 bénévoles se mobiliseront pour offrir un Noël inoubliable aux plus démunis et aux sans-abri.

Depuis 22 ans, la fête de Noël de la Stëmm rime avec solidarité. «Les sans-abri, les personnes dans le besoin, d’anciens détenus, des demandeurs d’asile, mais aussi 90 bénévoles issus de différents milieux se retrouveront ce jeudi au Centre culturel de Bonnevoie entre 12h30 et 18h pour fêter Noël», commente Alexandra Oxacelay, directrice de la Stëmm vun der Strooss, l’association qui vient en aide aux personnes en détresse.

«Nous aurons également un DJ, des animations pour les enfants, une tombola et, bien sûr, un repas de fête.»

Le menu festif, préparé par les scouts de la FNEL, débutera par un apéritif sans alcool. Suivi d’une soupe et de bouchées à la reine avec risotto. En guise de dessert: la traditionnelle bûche de Noël.

Pour bon nombre de convives, ce sera l’unique repas de fête. «Les personnes nous disent que ça leur fait du bien de ne pas être seules. Elles ont la possibilité de passer un bon moment chaleureux ici, de danser et même de recevoir un cadeau.»

Grâce aux dons et aux différents partenaires, les convives recevront un thermos, un sac, des tupperwares, une trousse d’hygiène et une trousse de premiers secours. «Des cadeaux utiles pour des personnes vivant dans la rue», ajoute Alexandra Oxacelay.

Fête de noël de la Stëmm. Photo: Stemm

Fête de Noël de la Stëmm. (Photo: Stëmm)

Mixité sociale

Ceux qui rendent possible cette fête, ce sont les 90 bénévoles qui se relayeront pour donner un coup de main au bar, au service en salle ou tout simplement pour discuter avec les convives.

Nous espérons ouvrir un deuxième atelier de réinsertion professionnelle.

Alexandra Oxacelay, directrice de la Stëmm vun der Strooss

«Parmi les bénévoles, des personnes issues des clubs de foot, des employés de chez Auchan, Allen & Overy, BNP, BCE, Banque de Luxembourg, notamment», ajoute la directrice de la Stëmm. «Tout le monde est le bienvenu.»

100.000 repas distribués

L’association Stëmm est active tout au long de l’année dans l’insertion professionnelle et l’aide aux plus démunis. «En 2017, nous avons servi 100.000 repas dans nos restaurants à Esch et Luxembourg. En 2018, pour les 10 premiers mois, nous sommes déjà à plus de 82.000 repas distribués.»

De plus en plus de personnes semblent faire appel aux services de la Stëmm. «En 2015, à Luxembourg, 34.000 repas ont été distribués, contre 65.000 en 2018.»

Les souhaits de la Stëmm en 2019 

«Nous espérons ouvrir un deuxième atelier de réinsertion professionnelle qui nous permettrait de doubler le nombre de personnes mises au travail et de passer de 50 à 90 personnes formées.» Pour concrétiser son projet, la Stëmm compte sur des subsides du nouveau gouvernement.

Cette extension permettrait également à l’association de renforcer son service de distribution de denrées alimentaires.

«Les personnes en réinsertion professionnelle ont pour mission de récupérer les denrées alimentaires chez Auchan pour ensuite les redistribuer aux plus démunis. En 2019, nous avons pour ambition de passer de 128 tonnes à 500 tonnes de denrées récupérées et distribuées.»

En 2017, 4.000 personnes ont été accueillies dans les restaurants sociaux d’Esch et de Hollerich. Ces personnes ont pu également bénéficier gratuitement de packs alimentaires, soupes, sandwiches et jus de fruits.