Cession

170 personnes quittent Delphi au Luxembourg

20 Février 2015 Par Thierry Raizer
Delphi
Un quart des effectifs du site luxembourgeois est concerné. (Photo: David Laurent / archives)

L’équipementier va céder sa branche «thermique» au groupe allemand Mahle. 6.700 personnes sont concernées au niveau global, 170 sur le site luxembourgeois de Käerjeng (Bascharage).

Portant sur un montant de 727 millions de dollars, la vente par Delphi Automotive de sa division «thermique» est une opération stratégique qui vise à repositionner l’équipementier autour de productions liées à la sécurité, la connectivité et l’environnement.

Le sous-traitant et développeur d'ingénierie de grandes marques du secteur automobile annonce en effet avoir trouvé un accord avec un autre géant, le groupe allemand Mahle. Une référence née en 1920 et qui emploie 66.000 collaborateurs à travers le monde. 

Pas de fermeture de site

La porte-parole de Delphi Luxembourg se veut toutefois rassurante quant au futur des activités de l’entreprise qui a posé depuis de nombreuses années son centre de développement au Grand-Duché, à Bascharage (commune de Käerjeng). Il n’est pas question de fermeture, mais d’une reprise – en cours – des équipes actives dans les composants de climatisation automobile. Soit 170 personnes sur les 760 qu’emploie Delphi au Luxembourg. 

C'est donc un quart des effectifs, tout de même, qui doit passer sous le giron de Mahle, tout en restant au Luxembourg d’après les premières indications dont on dispose. Sans pour autant que le repreneur ait précisé ses vues à ce stade. 

Mahle indique dans son communiqué que l’opération vise à intégrer les 13 entités de Delphi concernées, respectivement en Europe (Pologne, Slovaquie et Hongrie), en Amérique (États-Unis, Mexique et Brésil), en Asie (Chine, Inde) ainsi que les centres de développement aux États-Unis et au Luxembourg dans son organisation existante. Or, le Luxembourg ne figure pas actuellement sur sa carte.

Soumise aux régulateurs compétents, la transaction devrait être bouclée au premier trimestre de cette année. En 2014, la division «thermique» de Delphi avait rapporté à l’équipementier basé en Angleterre 1,6 milliard de revenus.

Une lettre d’intention a aussi été signée entre les deux parties pour la reprise de l’entité de Delphi à Shanghai, spécialisée dans les systèmes d’air conditionné.