FinTech

150 milliards de dollars investis dans les fintech

14 Mars 2016 Par PwC Luxembourg
Le rapport est fondé sur une enquête réalisée auprès de 544 répondants issus de 46 pays (CEO, responsables en matière d'innovation, directeurs de services informatiques, cadres supérieurs impliqués dans la transformation digitale et technologique du secteur financier).
Le rapport est fondé sur une enquête réalisée auprès de 544 répondants issus de 46 pays (CEO, responsables en matière d'innovation, directeurs de services informatiques, cadres supérieurs impliqués dans la transformation digitale et technologique du secteur financier). (Photo : PwC Luxembourg)

C’est ce que révèle l’étude publiée aujourd’hui par PwC qui estime que d’ici 3 à 5 ans, les montants investis dans les fintech pourraient dépasser les 150 milliards de dollars et que les institutions financières intensifieront leur rapprochement avec des entreprises proposant des solutions technologiques dans l’espoir de rapidement rentrer dans le jeu.

A l’heure où les frontières entre finance traditionnelle, entreprises de solutions technologiques, de e-commerce ou de téléphonie se réduisent, une multitude de solutions innovantes émergent constamment et rendent la conduite dans la galaxie FinTech de plus en plus sophistiquée. Les enseignements du nouveau rapport initié par PwC sont fondés sur une enquête mondiale auprès de plus de 500 experts du secteur financier ou de dirigeants issus d’entreprises fintech. Ils ont analysé le marché et projeté les nouvelles tendances en matière de fintech. Une enquête qui a été nourrie grâce à la recherche issue de la plateforme DeNovo, un outil mis en place par Strategy& et PwC exclusivement dédié aux solutions fintech et capable d’accompagner les institutions financières. Ensemble, ils ont analysé le marché et projeté les nouvelles tendances en la matière, «une analyse complétée par notre propre vision et expertise permettant de comprendre le côté perturbateur induits par les fintech sur le secteur financier, mais surtout comment les différentes organisations impactées auront l’impérieuse nécessité de répondre aux nouveaux défis que les fintech engendrent», souligne Grégory Weber, fintech leader chez PwC Luxembourg qui a dirigé cette étude mondiale.

Le digital: la nouvelle norme client

L’enquête montre clairement que les utilisateurs ont une longueur d’avance. Alors que les consommateurs adoptent de plus en plus les nouvelles technologies dans leurs vies quotidiennes, les institutions bancaires paraissent quant à elles à la traîne toutes en étant conscientes que dans les cinq prochaines années - et toujours selon l’étude - plus de 60% des clients des répondants à l’enquête utiliseront au moins une fois par mois une application mobile pour accéder à des services financiers. Une révolution que le secteur financier assure actuellement en s’encombrant de développements informatiques complexes et lourds alors que les fintech mettent en place des solutions agiles et des développements informatiques adaptés aux nouvelles tendances des besoins clients. En ce sens, «les fintech défient l’orthodoxie des modèles traditionnels de la banque et de l’assurance, elles réinventent l’expérience client dans le secteur financier, au service de millions de consommateurs en attente de solutions innovantes. Les entreprises du secteur financier pensaient connaitre leurs clients. A présent, les fintech connaissent mieux leurs clients qu’elles-mêmes», relève un des participants à l’étude.

Avec le développement fintech, les entreprises du secteur financier craignent de perdre près d’un quart de leur activité

L’enquête dirigée par PwC indique également que 83% des répondants estiment que l’activité de leurs clients pourrait être mise à mal par le développement exponentiel des fintech dans les cinq prochaines années, augmentant une concurrence féroce entre acteurs traditionnels ainsi qu’une réduction de marge et une perte de parts de marché conséquente. Ce chiffre monte à 95% lorsque l’on observe les résultats des banques interrogées dans le rapport. Au rythme des changements induits par les fintech, aucune entreprise du secteur financier aujourd’hui ne peut ignorer la vague qui risque de l’emporter…

Rupture technologique: quels services financiers sont en première ligne?

Pour en savoir davantage, consultez le site de PwC Luxembourg