On a testé: un week-end au Schloss Berg

11 Juillet 2014 Par France Clarinval
Les créations culinaires de Christian Bau: aussi belles que bonnes.
Les créations culinaires de Christian Bau: aussi belles que bonnes. (Photo: Thomas Ruhl/Victor’s)

Parce que c’est le restaurant trois étoiles le plus proche de Luxembourg (35 kilomètres), on a eu envie de découvrir le Victor’s Gourmet. L’établissement compte également un hôtel, deux autres restaurants et un spa. On a testé pour vous. Verdict.

Le menu

En laissant carte blanche au chef, on est promis à un réel voyage culinaire. Très influencée par les produits et les techniques asiatiques, la cuisine de Christian Bau est d’un raffinement extrême. Il n’hésite pas à apporter du croquant avec un riz au jasmin soufflé, du froid avec un sorbet bergamote, de la couleur avec une huile à la ciboulette ou encore de la déconstruction en revisitant la Forêt noire. Un grand moment de gastronomie.

Le +: un énorme coup de cœur pour un des amuse-bouches avec des escargots et un espuma de persil et pour la langoustine grillée avec son ravioli vapeur et son riz croquant.

Le -: dans sa grande audace, le chef ose parfois des mélanges un peu trop extrêmes ou des apports trop exotiques (le sorbet au soja fermenté a du mal à passer).

Les soins

Comme son nom l’indique, le soin «vinium» fait profiter des bienfaits du raisin, typique de la région. Après un bain bouillonnant à l’huile de raisin, le peeling avec une crème à l’auxerrois permet d’éliminer les peaux mortes. L’application d’argile, toujours renforcé de raisin, et l’enveloppement apportent une relaxation. Enfin, le massage à l’huile de raisin laisse le corps totalement apaisé.

Le +: pendant le soin, on se voit offrir un verre de vin de la région et on repart avec deux produits pour prolonger l’expérience à la maison.

Le -: le bain bouillonnant fait beaucoup de bruit, difficile de vraiment s’y relaxer.

L’hôtel

À côté du château du 15e siècle, l’annexe récente a été construite en 2002. L’offre est très complète: chambres, salles de séminaire, deux restaurants (un régional et un méditerranéen), piscine, bar… Le cadre cossu est d’inspiration italienne avec de nombreuses reproductions de sculptures Renaissance.

Le +: un accueil très souriant, professionnel et prévenant qui fait des efforts d’adaptation linguistique pour les francophones.

Le -: dommage que l’on n’ait pas opté pour un bâtiment vraiment contemporain et visuellement fort, avec un design actuel de pointe. Même si tout est «bien fait», tout sonne faux.

www.victors-gourmet.de