Communiqué DE PRESSE

Promotion de la langue: création de Sproocheronn.lu

23 Février 2018
Claude Meisch, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse et Guy Arendt, secrétaire d’État à la Culture. (Photo: MENEJ)

Le ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, Claude Meisch et le secrétaire d’État à la Culture, Guy Arendt, ont lancé le 22 février 2018 l’initiative Sproocheronn.lu. Dans le cadre des efforts de promotion de la langue luxembourgeoise, quatre forums de discussion, un forum pour les jeunes et une plateforme de discussion en ligne donnent la parole aux citoyens.

Le luxembourgeois est une partie importante de notre identité, ce qui fait notre spécificité. L’intérêt pour cette langue est grand. Les Luxembourgeois et les non-Luxembourgeois veulent pouvoir s’exprimer et écrire dans cette langue, ils souhaitent qu’elle ait sa place dans leur vie quotidienne. Face à l’évolution rapide du pays, de son économie tant que de sa population, mais aussi face à la globalisation de la culture, il convient de repenser la promotion de la langue luxembourgeoise.

Dans une société multilingue, la promotion de la langue ne doit pourtant pas se faire au détriment de l’ouverture du pays.

«Nous avons besoin d’une langue luxembourgeoise vivante comme pilier de notre multilinguisme», a lancé le ministre Meisch.

Le gouvernement s’est fortement engagé ces dernières années pour garantir au luxembourgeois une place de choix en tant que langue de communication et d’intégration. Le secrétaire d’État Guy Arendt a rappelé le document stratégique qui trace 40 pistes concrètes et le projet de loi déposé pour créer les structures et les acteurs nécessaires: le Zentrum fir d’Lëtzebuergescht, le poste de commissaire à la langue luxembourgeoise, un plan d’action sur 20 ans, une journée nationale de la langue…

Recueillir les propositions

Il s’agit à présent de compléter cet effort, en donnant la parole aux citoyens. «C’est l’occasion de recueillir les propositions de ceux qui s’investissent au quotidien, sur le terrain, pour la langue et plus largement à tous ceux qui s’intéressent au rôle, aux chances et aux perspectives du luxembourgeois pour l’avenir», a expliqué Claude Meisch.

La forme de participation choisie, une consultation publique encadrée, est une première.

Ainsi, depuis le 20 février, le site internet www.sproocheronn.lu ouvre un forum en ligne pour recueillir les propositions et les discussions des internautes sur trois grands thèmes: apprendre, travailler et vivre avec le luxembourgeois.

Des forums et un rapport citoyen

Des forums citoyens sont organisés à travers le pays autour des mêmes thèmes, en présence du ministre Claude Meisch et du secrétaire d’État Guy Arendt:

  • le mardi 27 février 2018 au Forum Geesseknäppchen à Luxembourg-ville;
  • le jeudi 8 mars 2018 à la Kulturfabrik à Esch-sur-Alzette;
  • le jeudi 15 mars 2018 au Bierger-a-Kulturhaus à Mondorf-les-Bains; et
  • le mardi 20 mars 2018 à la salle Al Seeërei à Diekirch (à chaque fois à 19h).

Les jeunes auront la possibilité de s’exprimer en participant au forum organisé en collaboration avec le Zentrum fir politesch Bildung, le 27 février 2018 de 16 à 18h au Forum Geesseknäppchen.

Les propositions retenues en ligne et au cours des forums citoyens seront compilées dans un rapport qui sera officiellement remis au commissaire à la langue luxembourgeoise. Ce dernier en tiendra compte lors de l’élaboration du plan d’action sur 20 ans pour la langue luxembourgeoise.