Présidence, priorités, participation

30 Juin 2015
 (Photo: Maison moderne / archives)

À partir du 1er juillet 2015, le Luxembourg assurera pour la douzième fois la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne. À l’occasion du lancement de la présidence luxembourgeoise, Monsieur le Premier ministre Xavier Bettel tiendra un discours d’ouverture officiel devant le Parlement européen. À cette occasion, la CGJL espère que celui-ci traitera aussi les priorités en matière de la politique de Jeunesse européenne.

En étroite coopération avec le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse ainsi que le Forum européen de la jeunesse (European Youth Forum), la CGJL s’est elle aussi investie depuis un peu plus d’un an dans les préparatifs en amont de cette présidence, notamment en ce qui concerne le volet Jeunesse. Cette période a été marquée par des entrevues avec Monsieur le ministre de l’Éducation, de l’Enfance et la Jeunesse, Claude Meisch, et des membres de la Chambre des députés. En outre, la CGJL a prévu plusieurs rencontres avec les eurodéputés luxembourgeois, tout cela afin de maintenir les bonnes relations et l’échange dynamique entre les organisations membres de la CGJL et les responsables politiques à échelle nationale et européenne.

La CGJL suit aussi de près le dossier «Jeunes et Emploi», comme cela a été le cas tout récemment, lors d’une entrevue avec Monsieur le ministre du Travail et de l’Emploi, Nicolas Schmit. Au cours de cette réunion de travail, un bilan intermédiaire a été établi et les participants ont eu un échange fructueux sur la «Garantie Jeunesse», mise en place au Grand-Duché en 2014.

L’événement phare pour la Jeunesse pendant la présidence luxembourgeoise sera l’European Youth Conference (EUYC, du 21 au 24 septembre 2015), touchant les intérêts de la Jeunesse et des acteurs impliqués dans le domaine de la politique de Jeunesse à échelle nationale et européenne.

L’EUYC réunira plus de 200 représentants de Jeunesse ainsi que des experts des ministères et administrations en provenance des pays de toute l’Europe, afin de discuter les recommandations à transmettre aux décideurs politiques aux plus hauts niveaux en ce qui concerne le renforcement du pouvoir des Jeunes pour la participation politique («Youth Empowerment for Political Participation»), thématique actuelle fixée par l’Union européenne dans le cadre du 4e cycle du «Dialogue structuré européen».

À la date du lundi 9 novembre 2015, la CGJL organisera un hearing public au sein de la Chambre des députés afin de discuter les recommandations formulées lors de ladite Conférence européenne de jeunesse avec les membres du Parlement luxembourgeois.

Ensuite, la CGJL et ses organisations membres seront présentes à la Foire de l’étudiant, qui a lieu les 12 et 13 novembre 2015 aux halls de la Luxexpo. Cette fois-ci, en plus du stand d’information animé sur les activités de la CGJL, un espace présentant le cycle du «Dialogue structuré européen» sera mis en place, tout en soulignant la thématique européenne et les enjeux auxquels la Jeunesse (européenne) devra faire face à l’avenir.

En amont du Conseil des ministres du 23 novembre 2015, la CGJL s’investira auprès des responsables politiques pour que les recommandations formulées au cours de l’EUYC Luxembourg soient prises en compte, respectées et, avant tout, que celles-ci connaîtront un certain suivi en ce qui concerne leur mise en œuvre à échelle européenne et nationale. Les recommandations finales, adoptées au Luxembourg, seront soumises au Conseil de l’UE qui veillera à les intégrer dans une résolution du Conseil, en décembre 2015, à la fin du cycle.

Début décembre 2015 la CGJL, en étroite collaboration entre autres avec le Bureau d’information du Parlement européen à Luxembourg et le Centre national d’information pour jeunes (CIJ), envisage de mettre en place un module interactif de simulation des processus décisionnels du Parlement européen, visant à sensibiliser les Jeunesses organisées et non organisées.

La CGJL, l’organe représentatif et fédérateur des associations de Jeunesse du Luxembourg:

  • Revendique une approche transversale dans le domaine de la politique de Jeunesse.
  • La CGJL souligne l’importance du travail des organisations de jeunesse dans la mise en œuvre, à moyen et à long termes, de politiques cohérentes en faveur de la jeunesse aux niveaux national et européen.
  • Souligne l’importance de l’éducation non formelle en vue d’un développement d’une culture de participation, non seulement en ce qui concerne celle de la Jeunesse en soi, mais aussi des organisations non gouvernementales de Jeunesse.
  • Rappelle l’importance de ne pas perdre de vue la problématique du chômage des Jeunes, notamment le suivi systématique du dossier «Garantie Jeunesse».
  • S’investira aussi à l’avenir en tant qu’interlocuteur principal pour le niveau européen, en ce qui concerne le maintien d’un échange régulier, fructueux et dynamique. Pour cela, la CGJL envisage d’inclure ce volet dans ses compétences clés et bien au-delà de la présidence de 2015.