Communiqué de presse

Pierre Gramegna au Rome Investment Forum

17 Décembre 2018
Pierre Gramegna: «Je reste optimiste que les travaux sur l’approfondissement de l’UEM se poursuivront au cours des prochains mois, et que des mesures concrètes seront trouvées pour parvenir à une Union bancaire renforcée et à la mise en place de l’Union des marchés de capitaux.»
Pierre Gramegna: «Je reste optimiste que les travaux sur l’approfondissement de l’UEM se poursuivront au cours des prochains mois, et que des mesures concrètes seront trouvées pour parvenir à une Union bancaire renforcée et à la mise en place de l’Union des marchés de capitaux.» (Photo: FeBAF)

Le ministre des Finances, Pierre Gramegna, a participé pour la troisième fois en tant qu’orateur au Rome Investment Forum le 14 décembre. Le forum, qui est organisé par la Fédération italienne des banques, des assurances et de la finance (FEBAF),en partenariat avec le Parlement européen, réunit annuellement à Rome les acteurs du monde de la finance italienne et européenne pour échanger et discuter des grands enjeux économiques et financiers européens de l’heure.

Cette 5e édition s’est tenue à un moment charnière pour l’Europe et l’industrie financière, que ce soit au regard de l’évolution du Brexit, de la montée des nationalismes ou des défis posés par la digitalisation et le financement climatique.

Pierre Gramegna est intervenu lors de la session plénière de clôture, portant sur le thème «Fixing the European Dream: Economic and Monetary Union, Banking Union, Capital Markets Union, and What Else?» Lors de son discours, il s’est félicité des progrès réalisés au cours des derniers mois, mais qui passent souvent inaperçus du grand public,pour approfondir et compléter l’Union économique et monétaire (UEM).

Il a notamment souligné l’importance du paquet de mesures décidé lors de l’Eurogroupe du 3 décembre 2018, et entériné lors du Conseil européen du 14 décembre 2018. Ainsi, il a souligné que la réforme du mécanisme européen de stabilité (ESM en anglais) et la mise en place d’un filet de sécurité additionnel renforcent significativement la résilience de l’euro et le préparent encore mieux contre le risque d’éventuels chocs économiques futurs.

Le ministre a appelé les responsables politiques italiens et européens à poursuive résolument dans la voie de la réforme, afin de rendre les économies européennes plus résilientes et de promouvoir l’esprit de solidarité entre tous les États membres.

Dans ce sens, il a conclu en indiquant: «Je reste optimiste que les travaux sur l’approfondissement de l’UEM se poursuivront au cours des prochains mois, et que des mesures concrètes seront trouvées pour parvenir à une Union bancaire renforcée et à la mise en place de l’Union des marchés de capitaux. Une zone euro ainsi renforcée bénéficiera non seulement à la communauté financière, mais surtout à l’ensemble des citoyens, qui utilisent l’euro au quotidien.»

En marge du forum, Pierre Gramegna a eu une entrevue bilatérale avec Greg Medcraft, directeur de la direction des affaires financières et des entreprises de l’OCDE, pour discuter notamment des applications pratiques de la blockchain et des implications des dernières évolutions dans le domaine de la fintech.

Dans ce cadre, Pierre Gramegna a rappelé que le gouvernement luxembourgeois a innové en soumettant en septembre au parlement un projet de loi visant à renforcer la sécurité juridique entourant le recours à la blockchain pour l’émission, l’inscription et la circulation sécurisée de titres. Enfin, les deux interlocuteurs ont décidé de renforcer la collaboration entre l’OCDE et le Luxembourg dans le domaine de la digitalisation, notamment au travers d’une implication accrue de la Luxembourg House of Financial Technology (LHoFT).